Motorsport

Malaisie, Course 1 : Michelisz s’impose et creuse l’écart au championnat

"Les conditions étaient loin d’être idéales"

Recherche

Par Olivier Ferret

15 décembre 2019 - 09:53
Malaisie, Course 1 : Michelisz (...)

Norbert Michelisz a fait un grand pas vers le titre 2019 du WTCR – FIA World Touring Car Cup en conservant son sang-froid dans des conditions météorologiques changeantes pour remporter la Course 1 de la WTCR Race of Malaysia cet après-midi.

Le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse a converti sa Pole Position en une victoire parfaite alors que la météo rendait la course d’ouverture de la super-finale de Sepang tendue et imprévisible. Il a fini devant Aurélien Panis (Comtoyou DHL Team CUPRA Racing), qui était deuxième sur la grille et a obtenu son premier podium en WTCR.

Parmi les rivaux de Michelisz pour le titre, Esteban Guerrieri est remonté de la neuvième position sur la grille à la quatrième place, tandis qu’Yvan Muller a pourfendu le peloton du 16e au sixième rang. Michelisz prend 27 points d’avance sur Guerrieri et 35 sur Muller.

“C’est un plus grand pas en avant que les précédents [en qualifications],” se félicite Michelisz. “Cela n’a pas été facile du tout, les conditions étaient loin d’être idéales. Il y avait la pression, mais je suis vraiment content de mes performances et de la voiture. Je voyais qu’Aurélien avait un bon rythme, donc je n’étais pas détendu et j’ai tenté de creuser l’écart en début d’épreuve, au cas où je ferais une erreur. Mais c’était la course parfaite.”

La course a commencé derrière la voiture de sécurité, la météo changeante ayant contraint les écuries à des paris pneumatiques. Nombreux sont ceux qui ont choisi des pneus Yokohama slicks pour le sec à l’avant et des pneus Yokohama rainurés pour la pluie à l’arrière, notamment Michelisz. Après un tour derrière la voiture de sécurité, le drapeau vert a été agité ; Michelisz et Panis se sont bien élancés et ont creusé l’écart sur le peloton.

Coéquipier de Michelisz et champion 2018, Gabriele Tarquini est remonté de la septième place sur la grille à la troisième, donnant un coup de fouet aux espoirs de titre de BRC Hyundai N Squadra Corse, tandis que Guerrieri était derrière lui, quatrième pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Wild-card d’expérience, João Paulo de Oliveira a brillé au volant de sa KC Motorgroup Honda en protégeant Guerrieri (qui pilote également une Civic Type R TCR) : il est remonté de la 13e place sur la grille à la cinquième, résistant à Muller (Cyan Racing Lynk & Co) alors que le Français joue le titre. Muller n’a pu trouver l’ouverture sur de Oliveira pour menacer Guerrieri.

Daniel Haglöf (PWR Racing) a fini septième devant Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen) et Nicky Catsburg (BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team), qui a surmonté une pénalité de cinq places sur la grille pour marquer de gros points.

Jean-Karl Vernay (Leopard Racing Team Audi Sport) complétait le top 10 devant Andy Priaulx, Mehdi Bennani, Attila Tassi, Yann Ehrlacher et Gordon Shedden.

Thed Björk a fini 27e après avoir tenté de chausser des pneus slicks à la mi-course. Le pilote Lynk & Co est éliminé de la course au titre, alors qu’il reste deux courses à disputer à Sepang.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less