Motorsport

PLM : Pierre Thiriet vise une sélecton pour les 24 heures

"Cette sélection concrétiserait notre bonne saison"

Recherche

Par

17 octobre 2012 - 00:14
PLM : Pierre Thiriet vise une sélecton

Alors que les essais officiels de cette 15ème édition du Petit Le Mans n’ont pas encore débuté, Pierre Thiriet est déjà sur place afin de s’imprégner du tracé de Road Atlanta qu’il découvre. Pour sa deuxième année en LMP2, on l’aura vu rouler en European Le Mans Series, American Le Mans Series, Championnat du Monde d’Endurance avec comme cerise sur le gâteau une deuxième place aux 24 Heures du Mans dans une catégorie plus relevée que jamais.

En compagnie de Mathias Beche et Christophe Tinseau, Pierre va jouer les titres European Le Mans Series (Pilotes et Equipes). Floquée de son numéro #46, la ORECA 03 est en place sous la structure Thiriet by TDS Racing depuis dimanche. Si l’équipe est en terrain inconnu, c’est aussi le cas de Pierre Thiriet : « Je suis allé faire le tour à plusieurs reprises en bord de piste, mais aussi à pied. Je ne m’attendais pas à autant de dénivelé. Les virages semblent très sympas. Avant de venir ici, j’ai regardé pas mal de vidéos ainsi que du roulage sur simulateur. C’est ce qu’on appelle un circuit à l’américaine. C’est très joli, mais les murs sont très proches. Le tracé me rappelle un peu Imola où j’ai roulé par le passé. »

En Georgie, l’objectif de la #46 sera de ramener les couronnes européennes : « Il faudra se caler par rapport aux autres équipes européennes. Au bout, il y a une sélection d’office pour les 24 Heures du Mans 2013, ce qui n’est pas rien. Bien sûr, nous espérons une bonne place finale à l’issue des dix heures de course. Cette sélection concrétiserait notre bonne saison. »

Cette présence aux Etats-Unis n’était pas programmée dans le programme initial : « En tant que pilote, je suis ravi d’être ici. Je découvre un nouveau pays avec une culture qui lui est propre. Je suis arrivé plus tôt pour prendre mes marques. Le fait de remplacer deux courses par une seule fait perdre du roulage et l’histoire du nombre de points doublé ne m’amuse pas vraiment. Dans notre position, nous ne pouvions pas faire l’impasse et laisser de côté le championnat. Nous avons terminé premier et deuxième des deux premières courses. C’était dur pour nous de faire mieux. On joue le championnat sur cette course où il y a plus à perdre qu’à gagner mais nous sommes des compétiteurs avant tout. »

Après Le Mans, c’est donc au Petit Le Mans que Pierre va tenter de décrocher un nouveau bon résultat, après une deuxième place dans la Sarthe : « C’était un grand moment. Je ne connaissais Le Mans que par mon expérience en GTE l’année passée. Cela reste LE grand moment de l’année. Sur le podium, on est un peu sonné car on a du mal à réaliser. On ne se rend pas compte de ce qui arrive. »

A l’issue du Petit Le Mans, il sera temps de se projeter vers 2013 : « Pour le moment je suis pleinement concentré sur cette course. Il n’y a rien de finalisé pour 2013. Cela dépendra de plusieurs paramètres, aussi bien du calendrier européen que des finances pour espérer aller rouler en Championnat du Monde d’Endurance. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less