Motorsport

Monteiro se prépare à l’un des plus grands défis du sport auto

Le départ des 24h du Mans sera donné à 15h

Recherche

Par Olivier Ferret

11 juin 2011 - 10:25
Monteiro se prépare à l’un des plus (...)

A peine sorti de sa SEAT León du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme FIA WTCC avec laquelle il a totalisé 16 points le week-end dernier sur le Hungaroring, Tiago Monteiro s’est glissé dans le baquet de la LMP1 d’OAK Racing pour préparer la 79ème édition de l’épreuve d’endurance la plus célèbre du monde, les 24 heures du Mans, dont le départ sera donné aujourd’hui à 15h.

A peine arrivé dans la Sarthe, le pilote portugais a travaillé avec OAK Racing ainsi qu’avec son équipage pour préparer au mieux la LMP1 qui visera la victoire de la catégorie essence. A l’issue de qualifications qui ne revêtent pas une importance fondamentale dans une épreuve longue de 24 heures, Tiago Monteiro et ses équipiers, Guillaume Moreau et Pierre Ragues, se sont classés au 11ème rang, le meilleur d’une voiture qui n’est pas propulsée par un moteur diesel. « Nous sommes satisfaits de ce résultat car nous avons pris part à la qualification avec des pneus usés et le plein de carburant. En effet, nous devons encore travailler sur les réglages de la voiture dans cette configuration spécifique et nous avons voulu exploiter tout le temps de piste que nous pouvions. Le résultat final ne reflète donc pas notre valeur réelle, » explique Tiago Monteiro. « Nous avions encore le warm-up ce matin pour apporter des améliorations à l’auto. Depuis que je suis arrivé au Mans, je n’ai pas arrêté ! Mais ce sont des journées de travail fantastiques. C’est une course à part et je suis très heureux de participer à ce magnifique événement. »

Les 24h du Mans réservent des émotions et des rushs d’adrénaline à tout instant comme peut en témoigner Tiago qui, lors des qualifications nocturnes, s’est subitement retrouvé au volant d’une voiture dépourvue de phares. « C’était la panique totale. J’étais à 320 km/h et soudain, le noir ! Je ne voyais rien et pire, les autres pilotes ne me voyaient pas non plus. J’étais assez inquiet de ce qui pouvait se passer mais heureusement tout s’est bien terminé. J’espère que cet incident ne se répétera pas en course car les risques seraient certainement plus grands. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less