Motorsport

Le Mans : Les brèves du samedi matin

Tout ce qu’il faut savoir...

Recherche

Par

11 juin 2011 - 09:10
Le Mans : Les brèves du samedi (...)

Des gravillons pour la sortie de Priaulx

Andy Priaulx a terminé sa course dans la pile de pneus lors de la séance qualificative du jeudi. La BMW M3 n°56 a en fait glissé sur des gravillons, suite à une sortie de la Ford GT/Robertson Racing à l’entrée de la ligne droite des stands. Le Britannique revient sur cet épisode malheureux : « Je suis sincèrement désolé de donner autant de travail à l’équipe. Je comptais m’élancer pour un bon tour et je chauffais la voiture avant la ligne de départ. Quand je suis arrivé dans le virage, je ne savais pas qu’il s’était passé quelque chose à cet endroit. Il n’y avait aucun drapeau et la piste était littéralement couverte de gravillons, ce qui signifiait qu’une ou plusieurs voitures étaient sorties de la piste devant moi. Je n’ai pas pu prendre part à la séance d’essais qualificatifs de la soirée et c’est bien dommage. »

Olivier Lombard plus jeune Français au départ

Si Andrea Barlesi est le plus jeune pilote en piste cette année, Olivier Lombard est pour sa part le plus jeune tricolore au départ. A tout juste 20 ans, Olivier pilote la Zytek du Greaves Motorsport : « C’est un formidable challenge pour moi que d’être cette année le plus jeune pilote français aux 24 Heures du Mans. Il me tarde d’en découdre sur la piste. »

Les fans de Simon sont en place

Depuis que Simon Pagenaud prend part aux 24 Heures du Mans, ses fans sont là avec chaque année une banderole encourageant le natif de Montmorillon. 2011 ne déroge pas à la règle avec un "Pagenaud, fait péter le chrono !" en face du stand de la Peugeot 908 n°9. On sait aussi que Guillaume Moreau va aussi avoir dans les minutes qui suivent une belle banderole à son effigie.

Andrea Barlesi ravi d’avoir participé à la Parade des Pilotes

Rookie cette année aux 24 Heures du Mans, Andrea Barlesi a vécu sa première Parade des Pilotes. Le champion Formula Le Mans en titre a régalé les nombreux spectateurs présents, avec la signature de très très nombreux autographes.

On a travaillé dur chez Larbre Compétition

L’équipe basée au Vigeant n’a pas chômé pour mettre à neuf la Corvette C6.R en vue de la course. Jack Leconte est satisfait du travail de l’équipe technique : « J’avais donné comme recommandation pour les essais et les qualifications de mercredi et jeudi de rester extrêmement prudent. Les réglages de la voiture développés en partenariat avec Pratt et Miller durant les tests officiels nous ont également permis d’avoir une machine très efficace, qui offre d’emblée beaucoup de confiance aux pilotes. Un peu trop pour Gabriele, mercredi, qui a perdu le contrôle de la voiture sur une piste très sale et piégeuse, qui a déjà piégé de nombreux concurrents. Nous avons frôlé la catastrophe lorsque notre voiture a heurté le mur de béton à plus de 180 km/h dans le « S » Porsche. Il nous a fallu une nuit et une journée pleine de travail des mécaniciens pour assembler et réinstaller le moteur et la boîte de vitesses initialement prévus pour la course. Un grand bravo aux techniciens qui nous ont permis de refaire courir la voiture jeudi soir dès 20h30 ! C’est un épisode que je souhaite maintenant totalement oublier. Nous nous dirigeons vers le warm-up, lors duquel il suffira de vérifier les freins. D’ici là, nous allons préparer la stratégie de course pour conserver nos trois « bad boys » sous contrôle ! Rendez-vous à 15h00 pour la suite des aventures » !

Le Moulin Rouge partenaire du Greaves Motorsport

Les danseuses du Moulin Rouge seront sur la grille de départ, tout près de la Zytek du Greaves Motorsport. Les danseuses vêtues de plumes rouges, de strass et de paillettes vont à coup sûr faire crépiter les appareils photos. C’est en fait un membre de la famille de Olivier Lombard qui fait partie des propriétaires de l’équipe. Le célèbre cabaret parisien a déjà été vu au Mans, notamment en 2004 avec le JMB Racing. Chaque année, c’est plus de 600 000 spectateurs se rendent au Moulin Rouge.

Nicolas Armindo en manque de roulage, mais fin prêt

Avec la sortie de la Porsche n°76 lors de la soirée du mercredi, le planning de travail du team rouennais a quelque peu été modifié. Nicolas découvre cette année les 24 Heures du Mans et c’est avec un manque de roulage qu’il va débuter en course : « J’ai pu travailler sur moi car au final, j’ai encore pas mal de choses à améliorer personnellement. Je manque de roulage ici et ce manque d’expérience m’empêche d’oser car il est hors de question de risquer quoique ce soit avec la voiture. Ce n’est pas très confortable comme situation. En revanche, nous sommes contents d’avoir trouvé une bonne balance avec la voiture, ce qui était quand même primordial après ce qui nous est arrivé hier. Nous allons tâcher de régler encore un certain nombre de petits détails et de définir une bonne stratégie pour affronter cette grande course. L’équipe a fait un formidable travail pour remettre la voiture en état et je suis sûr que tout va bien se passer ce week- end. »

Les pilotes Peugeot passent de l’autre côté

Lors de la Conférence de Presse donnée par le Team Peugeot Total, un clip a été diffusé sur les trois équipages des Peugeot 908 qui ont changé les pneumatiques, à la place des mécanos. Chaque pilote a pris au sérieux ce petit jeu, mais chacun garde finalement sa place. Les pilotes dans les baquets et les mécaniciens dans les stands.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less