Motorsport

Mauvaise journée pour Kris Meeke en Suède

Craig Breen en apprentissage accéléré !

Recherche

Par Olivier Ferret

12 février 2016 - 19:58
Mauvaise journée pour Kris Meeke en (...)

Disputant leur premier rallye avec Abu Dhabi Total WRT, Craig Breen et Scott Martin ont réalisé une prestation solide sur les routes glacées du Rallye de Suède. L’équipage termine cette première journée au 8e rang. Khalid Al Qassimi / Chris Patterson sont 23e, tandis que Kris Meeke / Paul Nagle ont été stoppés alors qu’ils occupaient la 2e place.

Avec la réorganisation des reconnaissances, la suppression du shakedown et l’annulation de huit spéciales, le programme du Rallye de Suède avait été bouleversé en début de semaine. Pourtant, l’incertitude subsistait longtemps sur le maintien de l’épreuve, tant les conditions météo étaient douces pour un mois de février !

Après une cérémonie de départ confirmant la ferveur du public scandinave le jeudi soir, les concurrents quittaient ce matin le parc fermé pour une étape composée de six spéciales, disputées en Norvège et dans la province suédoise du Värmland.

Grâce au travail des membres de l’organisation, les pilotes pouvaient profiter de routes parfaitement praticables dans un décor immaculé.

En bon chef de file de l’équipe Abu Dhabi Total WRT, Kris Meeke s’immisçait d’emblée dans le peloton de tête. Malgré une position de départ désavantageuse, le Britannique se maintenait au troisième rang à l’issue de la première boucle. L’après-midi, lorsque la neige se mettait à tomber en quantité, Kris s’illustrait avec le scratch dans Svullrya 2. Passé en deuxième position et bien parti pour contester la première place à Sébastien Ogier, il devait toutefois s’arrêter après une dizaine de kilomètres dans Röjden 2 (ES8). En cause, un bras de suspension cassé après un choc contre une pierre masquée dans une corde… Kris et son équipier Paul Nagle seront de retour demain dans le cadre du Rally2.

Au moment où Kris se montrait le plus rapide dans Svullyra, un autre pilote de l’équipe se mettait en évidence : avec le troisième temps, Craig Breen confirmait sa progression affichée depuis le coup d’envoi du rallye. Malgré un tête-à-queue dans la spéciale suivante, l’Irlandais restait dans la bagarre avec le héros local Henning Solberg. Il rejoignait le parc fermé de Karlstad en 8e position, à moins de deux secondes de son rival.

Pilotée par Khalid Al Qassimi, la troisième voiture de l’équipe terminait la journée au 23e rang. Progressant au fil des spéciales, le pilote d’Abu Dhabi se montrait satisfait de ne pas avoir commis de grosse erreur dans des conditions pourtant très difficiles.

Le Rallye de Suède se poursuivra demain, avec les spéciales traditionnelles de Fredriksberg, Vargåsen et Rämmen.

ILS ONT DIT

Craig Breen (#15) : « Les conditions étaient meilleures que ce que nous attentions, notamment ce matin. L’après-midi était plus compliqué avec toute cette neige. C’est assez incroyable de dire qu’il y en avait trop alors que nous l’avons attendue toute la semaine ! Je n’oublierai pas de sitôt l’arrivée de l’ES7, lorsqu’on m’a annoncé que je venais de réaliser le troisième temps… Cette première journée avec Abu Dhabi Total WRT était fantastique, même si j’ai fait deux petites erreurs dans les dernières spéciales. Au total, je perds une trentaine de secondes mais je ne pourrais pas être plus heureux ce soir. Demain, mon objectif sera de continuer d’apprendre et de progresser. »

Khalid Al-Qassimi (#14) : « C’était une journée difficile, notamment parce que les spéciales étaient différentes de ce que nous avions vu en reconnaissances. Les conditions de route étaient bonnes, avec beaucoup de glace. C’était plus complexe au second passage, il y avait beaucoup de neige et donc moins de grip. Nous avons joué avec les réglages d’amortisseurs et nous disposons ce soir d’une quantité d’informations que nous allons exploiter avec les ingénieurs. L’objectif est de continuer à travailler pour gagner en stabilité et prendre encore plus de plaisir au volant. »

Kris Meeke (#7) : « Le rallye avait plutôt bien commencé pour nous. Sans forcer, nous étions troisièmes à mi-journée, ce malgré un ordre de départ défavorable. Notre position devenait un avantage lorsque la neige est tombée et nous avons signé un scratch. Je ne prenais pas plus de risques lorsque nous avons connu notre mésaventure dans la spéciale suivante. Nous avons touché une pierre dans une corde et le bras de suspension a cassé. C’est évidemment décevant, mais nous serons de retour demain pour prendre de l’expérience. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less