Motorsport

Marco Cioci : Il y a un titre ELMS à aller chercher !

"On doit finir devant la Porsche/IMSA"

Recherche

Par

20 octobre 2012 - 08:24
Marco Cioci : Il y a un titre ELMS (...)

Cette saison, Marco Cioci doit faire partie des pilotes qui ont le plus roulé au volant d’une Ferrari. On a vu la sympathique italien en Championnat du Monde d’Endurance, Blancpain Endurance Series, Championnat du Monde GT1, sans oublier des piges dans diverses courses et championnats. Ce week-end, c’est au Petit Le Mans que l’on retrouve le pilote Ferrari Corse Clienti. Marco joue le titre European Le Mans Series sur la Ferrari F458 Italia alignée par AF Corse et partagée avec Eppe Perazzini et Matt Griffin.

La donne est claire pour Marco Cioci, il faut terminer devant la Porsche/IMSA : « On doit finir devant eux comme eux doivent terminer devant nous. C’était important de partir devant, mais pas non plus primordial compte tenu de la durée de la course. On aurait pu mettre un peu plus de pression, mais nous sommes confiants. L’équipe a travaillé pour avoir une auto confortable pour la course. Notre début de semaine s’est plutôt bien déroulé et il y a un titre à aller chercher. »

Si le Petit Le Mans est aussi intense que le meeting de Donington, la #60 et la #67 risquent bien de rouler de concert une bonne partie de la course : « Il est vrai que depuis le début de saison, nous ne sommes pas beaucoup dans la catégorie GTE-Am, mais les courses sont disputées. Le championnat est important pour AF Corse. Avec IMSA Performance Matmut, les courses sont acharnées mais propres. J’ai beaucoup de respect pour eux. Ils ont gagné en WEC à Spa et nous avons terminé sur la troisième marche du podium. Je pense que les deux équipes feraient partie des meilleures de la catégorie en Championnat du Monde d’Endurance avec ces équipages. » A Road Atlanta, les GTE-Am ont partagé la piste avec les GTC et non les GT : « Je n’ai pas trop compris pourquoi nous n’avons pas roulé face aux GT. Les GTC ne sont pas si éloignées que nous et cela est parfois difficile de les dépasser. Les GTC ont une très bonne vitesse de pointe, alors qu’elles sont plus lentes dans les virages. »

Une semaine après Navarra, Marco a donc traversé l’Atlantique pour découvrir réellement les courses à l’américaine : « J’aime beaucoup le tracé et le championnat américain. Il a ses spécificités et il faudra faire attention aux restart qui pourraient être nombreux. Pour être franc, rouler de nuit m’a bien aidé pour apprendre le tracé car c’est un peu comme un couloir à suivre. Il n’est pas facile à appréhender et la clé de la course sera sans aucun doute le trafic. Pour nous, chaque course est une bataille où il faut économiser un maximum de carburant, mais ici c’est différent du fait des drapeaux jaunes. »

Dans une semaine, le chef de file de la #60 retrouvera le Championnat du Monde d’Endurance à Shanghai où il évoluera sur une Ferrari F458 Italia/AF Corse aux côtés de Robert Kaufmann et le Portugais Rui Aguas : « J’en suis à 21 courses cette saison et ce n’est pas fini. J’espère que nous allons bien figurer en Chine avec six autos en GTE-Am. La catégorie Pro-Am est importante sachant que les gentlemen sont de mieux en mieux car ils roulent de plus en plus. Il fallait une vraie récompense pour cette catégorie en Championnat du Monde. Concernant les catégories GT, il faut quelque chose de clair et de stable avec une visibilité sur au moins cinq ans. C’est ce qui fait le succès de l’International GT Open. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less