Motorsport

Long Beach : la HPD Muscle Milk mate la Rebellion

Une belle revanche en course

Recherche

Par

21 avril 2013 - 15:59
Long Beach : la HPD Muscle Milk (...)

Dominée lors des qualifications par la Lola-Toyota du Rebellion Racing et par la Lola-Mazda Muscle Milk, la HPD ARX-03a Muscle Milk a pris une belle revanche en course, hier à Long Beach.

C’est la troisième année consécutive que Lucas Luhr et Klaus Graf remportent la victoire à Long Beach. La stratégie du Pickett Racing a été parfaite. C’est Lucas Luhr qui prit le départ et qui dès le deuxième tour prenait la deuxième place à la Lola Mazda de Chris Dyson. Luhr profitait du premier full course yellow pour faire un premier arrêt, prendre du carburant et passer le relais à Klaus Graf, son temps de course minimum étant accompli.

Après l’abandon de la Lola Mazda, Graf reprenait la deuxième place et allait profiter d’une nouvelle neutralisation pour passer en tête. La Lola Rebellion et la HPD rentraient l’une derrière l’autre au stand, mais alors que sur la Lola n°12 on remettait du carburant et on changeait les pneumatiques, la HPD conservait les mêmes gommes et le ravitaillement carburant était plus court, en raison du premier pitsop en début de course. Klaus Graf reprenait la piste avec une avance confortable à 45 minutes du drapeau à damiers et la HPD n°6 n’allait plus être inquiétée, Klaus Graf passant sous le drapeau à damiers avec 33 secondes d’avance sur Nick Heidfeld.

En LMP2, Extreme Speed Motorsports a réussi le doublé, profitant des malheurs des deux HPD ARX-03b du Level 5 Motorsports qui ont accumulé têtes-à-queue, contacts et pénalités, au contraire des HPD ESM. Scott Sharp et Gui Cosmo ont imposé la HPD n°01. Guy Cosmo avait pris le départ et ravi la première place à Scott Tucker après un quart d’heure de course. C’est la première victoire en proto pour Extreme Speed Motorsports après seulement deux courses.

Eb GT, on s’attendait au vu des qualifications à une belle bagarre et pour leur deuxième sortie elles aussi, les BMW Z4 du BMW Team RLL ont réussi le doublé, mais on a failli assister à la première victoire d’une Viper. Marc Goossens avait pris le départ sur la Viper SRT n°91 et conservait la pèrmière place. Son compatriote Maxime Martin était moins chanceux car il prenait l’échappatoire dès le premier tour dans le Turn 1 et se retrouvait à l’arrière du peloton avec la BMW n°55. Goossens restait en tête jusqu’à la première neutralisation. Plusieurs teams profitaient de celle-ci pour prendre un peu de carburant et changer de pilote. C’était le cas de la Viper SRT de Goossens qui était relayé par Dominik Farnbacher et des deux BMW Z4, Bill Auberlen remplaçant Maxime Martin.

Au restart, le Risi Competizione perdait toutes ses chances, la Ferrari n°62 de Olivier Beretta étant jugée responsable d’un accrochage et écopait d’un stop and go de 60 secondes qui allait la reléguer à un tour des leaders, écart qu’elle n’allait pas pouvoir combler.

La fin de course fut palpitante. Auberlen mettait la pression sur Farnbacher, mais la Viper tenait bon. Néanmoins, à un quart d’heure de l’arrivée la Viper sortait large et Auberlen en profitait pour s’infiltrer et prendre le large. La BMW n°56 de Joey Hand/Dirk Müller passait également et les deux BMW passaient la ligne d’arrivée dans cet ordre, devant la Viper de Goossens/Farnbacher, très convaincante dans les rues de Long Beach. Les deux Corvette viennent ensuite, quatrième et cinquième, mais n’ont jamais été en mesure de se mêler à la lutte pour la première place.

En LMPC, le CORE autosport a fait une très belle prestation, Jon Bennett et Colin Braun remportant la catégorie et se classant troisièmes au général avec la FLM n°05, ayant même été un moment en tête de l’preuve devant la HPD Muscle Milk, à qui Colin Braun, qui avait pris le dernier relais, n’a concédé qu’un seul tour. Braun et Bennett ont devancé la FLM PR1 Mathiasen de Luis Diaz/Mike Guash et la FLM RSR de Bruno Junqueira.Duncan Ende, elles aussi dans le même tour, trois FLM09 ayant ainsi devancé les LMP2 !

En GTC enfin, la Porsche MOMO NGT/Motorsport de Sean Ewards et Henrique Cisneros l’ont emporté devant les deux Porsche du Flying Lizard, la n°45 de Nelson Canache/Spencer Pumpelly, deuxième à deux secondes, et la n°44 de Dion von Moltke et Brian Wong. La Porsche NGT a passé 15 secondes de moins au stand lors du ravitaillement, ce qui explique en partie son succès.

Claude Foubert

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less