Motorsport

Loeb et Hirvonen restent dans la course à la victoire

Sur les talons d’Ogier

Recherche

Par Olivier Ferret

3 mai 2013 - 03:56
Loeb et Hirvonen restent dans la (...)

En bagarre pour la première place depuis le départ du Rallye d’Argentine, les équipages du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team bouclent la première étape aux deuxième et troisième rangs. Sébastien Loeb et Daniel Elena sont pointés à 16’’3 de la tête, 1’’8 devant leurs équipiers Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen.

Lancé mercredi soir avec la super spéciale de Villa Carlos Paz, le Rallye d’Argentine prenait toute sa dimension aujourd’hui. L’itinéraire emmenait les concurrents à une centaine de kilomètres au nord de Cordoba. Les deux passages dans les secteurs de Santa Catalina / La Pampa (27,09 km) et Ascochinga / Agua de Oro (51,88 km) constituaient les premiers « gros morceaux » d’un rallye associant vitesse et endurance.

Avec de larges portions humides, de la bruine et du brouillard au programme de la boucle matinale, le choix des pneumatiques était vite expédié : les Citroën DS3 WRC quittaient le parc d’assistance chaussées de Michelin Latitude Cross tendres. Il fallait ensuite attendre le point stop d’Agua de Oro pour juger les prestations des uns et des autres sur les 79 km chronométrés. Après avoir signé le scratch de l’ES3, Mikko Hirvonen occupait la deuxième place, à 3’’6 de Sébastien Ogier.

« Ca s’est vraiment bien passé, même si nous avons dû gérer l’usure des gommes dans les derniers kilomètres. C’est ce paramètre qui conditionnait la performance ce matin », déclarait le Finlandais. « Je pense que je peux aller un peu plus vite, cela nécessite d’être plus propre, afin de limiter la glisse de la voiture et d’optimiser la motricité. »

S’avouant quelque peu ‘rouillé’ après deux rallyes d’absence, Sébastien Loeb ne tardait pas à retrouver le mode d’emploi de la DS3 WRC. Le nonuple Champion du Monde ralliait l’assistance de mi-journée à 6’’ du leader : « J’ai eu un peu de mal dans l’ES2, le temps de comprendre comment je devais adapter mon pilotage. Les réglages que nous utilisions ce matin engendraient du sous-virage… et ce n’est pas ce que j’apprécie. Nous allons revenir à un set-up qui sera plus naturel pour moi. Ce premier bilan reste positif car je ne suis pas loin de Mikko, qui a toujours été très rapide ici. »

Ce premier passage dans Ascochinga avait été beaucoup plus délicat pour Dani Sordo et Carlos del Barrio, partis en tonneau peu après la mi-spéciale. « Je n’étais pas à l’aise dans l’ES2, que je trouvais très glissante. Mais c’était beaucoup mieux dans ce chrono », racontait Dani. « Malheureusement, nous avons eu un problème avec la portière de Carlos. Cela l’a déconcentré et il ne m’a pas annoncé la bonne note. C’est une grande déception, mais c’est comme ça. Nous sommes toujours en course et nous allons continuer à rouler pour obtenir le meilleur résultat possible. » A l’issue d’une belle partie de mécanique, la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total WRT poursuivait sa progression et l’équipage espagnol terminait l’étape en 10e position.

Pendant ce temps, Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb devaient composer avec des pneus durs mal adaptés aux conditions finalement rencontrées. Seb s’en sortait un peu mieux que Mikko, à qui il ravissait la place de dauphin : « La voiture a bien évolué et nous pensions avoir pris la bonne option avec les gommes dures. Mais la bruine est tombée et nous avons essayé de perdre le moins de temps possible. Nous lâchons une dizaine de secondes à Ogier, c’est peu et beaucoup à la fois. Il faudra faire avec lors des deux dernières étapes… »

« C’est une journée que je considère comme positive, bien plus que sur les deux derniers rallyes », déclarait Mikko. « Nous sommes toujours dans la course pour la victoire. L’étape de demain s’annonce comme la plus difficile, surtout s’il continue à pleuvoir. Tout est encore possible. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less