Motorsport

Le point chez Toyota après huit heures...

Des hauts et des bas

Recherche

Par Olivier Ferret

17 juin 2012 - 00:39
Le point chez Toyota après huit (...)

TOYOTA Racing a connu des hauts et des bas lors des huit premières heures de la 80e édition des 24 Heures du Mans.

Nicolas Lapierre, au volant de la TS030 HYBRID n°7 qu’il partage avec Alex Wurz et Kazuki Nakajima, a livré une incroyable bataille pour la première place à la fin de la cinquième heure, grimpant au sommet de la hiérarchie après un duel titanesque.

Cependant, une fraction de seconde plus tard, la n°8 était percutée par une autre voiture alors qu’elle lui prenait un tour. Hors de contrôle, elle était victime d’un violent impact dans le mur de pneus au virage de Mulsanne, qui conclut la ligne droite des Hunaudières où la vitesse atteinte est de plus de 330km/h.

Fort heureusement, Anthony sortait de lui-même de la voiture. Souffrant du choc et du dos, il était transporté au centre médical du circuit. Aucun signe de blessure n’était cependant à signaler, Anthony marchant et parlant sans problème.
Il a été transporté à l’hôpital local pour des examens de précaution et a reçu la visite de ses coéquipiers Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi.

Après la période sous safety car, lorsque le drapeau vert était de nouveau déployé, Kazuki se battait ardemment pour les commandes de l’épreuve. Il était toutefois malheureux dans le trafic et touchait une autre voiture, avec pour conséquence une crevaison et des dégâts sur la carrosserie arrière.

Peu après avoir repris la piste, un nouvel arrêt au stand était nécessaire pour changer l’alternateur. Le team en profitait pour changer les freins arrières.

Alex s’installait au volant mais rencontrait un autre problème alors que le premier tiers de course était atteint.

Yoshiaki Kinoshita, Président du Team : « Le sport automobile peut être synonyme de montagnes russes en termes d’émotions. Nous avons connu une grande joie lorsque Nicolas a pris la tête du Mans, tout l’inverse avec le choc lors de l’accident d’Anthony. C’était un immense soulagement de savoir qu’il est « OK » et une preuve de la solidité de la monocoque de la TS030 HYBRID. Malheureusement, cela augurait d’autres problèmes pour nous : Kazuki était au milieu du trafic lors du restart et connaissant par manque de réussite un contact. Nous avons rencontré d’autres problèmes depuis, mais nous allons continuer à nous battre pour rejoindre le drapeau à damiers. Nous ne lâchons pas. »

Nicolas Lapierre : « Tout d’abord, je suis soulagé de savoir que Anthony est « OK ». Je suis déçu que le team ait perdu une voiture et nous allons désormais nous battre pour les deux équipages et toute l’équipe. Mon relais s’est plutôt bien passé. Nous avons réduit à deux relais la première partie car j’avais une vibration au niveau d’un pneu. Pour rattraper le temps, j’en enchaîné avec un triple relais. La piste gagnait en grip et la voiture se comportait de mieux en mieux. J’ai pu revenir sur le leader et prendre la première place après une rude bataille. Nous étions dans le bon rythme et je pense que mener les 24 Heures du Mans montre le travail fait par tout le team depuis le début du programme. Nous allons continuer à cravacher pour gagner le maximum d’expérience. »

Sébastien Buemi : « Nous avions très bien commencé. Nous avons perdu un peu de temps sur les leaders mais nous avions tout de même un bon rythme. J’ai vraiment eu un bon quadruple relais et j’ai pu revenir. J’étais de ma performance et nous avons clairement montré que l’auto est rapide. Cela étant, la chose la plus importante est qu’Anthony va bien. Malheureusement, ce genre d’incidents arrive en course automobile. C’est dommage car la n°8 a dû abandonner. Je pense que nous aurions pu nous battre aux avant-postes. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less