Motorsport

La Toyota n°8 accidentée après 5 heures de course

A 20 heures, la course bascule

Recherche

Par

16 juin 2012 - 20:30
La Toyota n°8 accidentée après 5 (...)

Peu avant 20 heures, nous avons vécu un tour dramatique, avec tout d’abord la charge de Nicolas Lapierre et de la Toyota n°7 revenant comme une balle sur l’Audi e-tron quattro n°1 de Benoît Tréluyer.

Au prix de manœuvres audacieuses et dans un trafic intense, Lapierre attaquait Tréluyer et le passait à sa deuxième tentative après Mulsanne, alors que Tréluyer avait bien résisté au freinage Tréluyer contre-attaquait immédiatement et reprenait l’avantage, mais Lapierre revenait à l’assaut et replaçait la Toyota au commandement Un véritable tour d’anthologie, comme on en voit rarement !

Malheureusement, l’euphorie allait céder la place dans le même tour. A Mulsanne, la Toyota de Anthony Davidson se plaçait à l’intérieur en dépassant la Ferrari AF Corse n°81 de Piergiuseppe Perazzini. L’italien se rabattait soudainement sur la droite pour prendre le virage, heurtait la Toyota. Celle-ci partait en tête-à-queue et décollait presque aussitôt, faisant un tonneau complet. La voiture retombait sur ses quatre roues et fonçait droit dans la pile de pneus qu’elle percutait de face à très haute vitesse.

La Ferrari, également en tête-à-queue, tapait aussi dans les pneus, mais de travers. Elle basculait sur le côté, puis retombait sur le toit. Perazzini sortait de la voiture. Pour l’instant, alors que le safety car, entré en piste aussitôt, est toujours en piste, nous sommes toujours sans nouvelles officielles de Anthony Davidson. Il est conscient mais se plaint de douleurs dans le dos selon les premières informations.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less