Motorsport

La Toyota TS030 évo 2013 dans le détail

Le capot avant a fortement changé

Recherche

Par

20 février 2013 - 18:40
La Toyota TS030 évo 2013 dans le (...)

Toyota Racing dévoilait donc hier sur le circuit Paul Ricard l’évolution 2013 de sa TS030. Comme prévu et annoncé avant même Le Mans 2012, la monocoque carbone a été revue, se débarrassant des points d’ancrage initialement prévus pour tester l’implantation des moteurs électriques sur le train avant. Cette solution fut finalement abandonnée après que des tests comparatifs furent faits avec l’implantation sur l’arrière. Est-ce la modification de cette monocoque qui a permis une telle évolution de la face avant ? En effet, sur les photos comparatives entre la version 2012 et la 2013, on voit bien que les modifications portent sur l’avant plutôt que sur l’arrière. Pas de surprise là puisque Pascal Vasselon, le directeur technique de TMG parle de grosses évolutions sur l’arrière à venir pour Spa en mai prochain. Reste à savoir si ces évolutions seront vues au Mans ou ne concerneront que les circuits nécessitant plus d’appuis que le circuit de la Sarthe.

Car la version présentée hier est visiblement pourvue d’une carrosserie en configuration Le Mans à faible trainée, favorisant la Vmax. Il suffit pour s’en convaincre d’observer l’aileron arrière, dépourvu des excroissances apparues l’an passé à Silverstone et reprises depuis sur l’Audi R18 qui a récemment tourné à Abu Dhabi.

Le capot avant a donc fortement changé. Il n’est plus ouvert en deux parties au-dessus du splitter mais lisse et continu jusqu’à l’arrière de la roue avant. Là encore, cette modification, dont le principe rappelle ce que faisait Peugeot Sport avec ses 908 au Mans, doit améliorer la finesse aéro de la TS030 et il est possible que sur les autres circuits, on retrouve un capot proche de celui de l’an passé. La modification de la coque s’accompagne d’un nez plus plongeant. En effet, contrairement à l’an passé, il n’est plus décollé du splitter mais vient se fondre dessus, un peu comme la Dome et se distinguant ainsi nettement de la 908. Et rappelons que la Dome est réputée pour sa bonne vitesse de pointe... Toutes ces modifications ont fait disparaître les très originales écopes de frein avant au profit d’autres, bien plus discrètes et d’ailleurs très petites sur ces photos. A croire qu’il fait très froid lors de ces tests. C’est d’ailleurs confirmé par deux faits irréfutables. Tout d’abord, les écopes de frein arrière sont carrément bouchées, le refroidissement naturel devant être suffisant. Ensuite, les techniciens et mécanos ont l’air d’être chaudement couverts malgré le solei provençal !

On distingue très nettement autour des phares, une découpe plus grande qui n’existait pas l’an passé. Il s’agit en fait d’une interface qui permet de tester des phares différents. Une photo est d’ailleurs parue sur Facebook montrant ces nouveaux phares, moins élégants. Une fois la forme définitive des phares validée, il est probable que cette découpe supplémentaire disparaîtra.

Pour autant que l’on puisse en juger sur photos, malgré la refonte de la monocoque, la bulle du cockpit ainsi que les prises d’air destinées au rafraichissement du pilote semblent inchangées. La prise d’air pour les brides moteur ne semble pas non plus avoir évolué.

Lorsque l’on regarde la voiture de profil, les modifications sont réellement mineures. Les proportions, la forme des ailes avant, tout semble identique à quelques détails près. Ainsi, les sorties d’air placées immédiatement derrière les roue avant ont disparu. Le rétro a été revu, il semble ainsi plus effilé. Les flaps placés à l’intérieur des pontons ont évolué ainsi que celui placé devant l’aileron arrière. Pour le reste, TS030 évo 2013 ne peut nier sa filiation évidente avec TS030 évo 2012. L’aileron arrière conserve pour l’instant un profil de bord de fuite sensiblement identique et il semble placé à la même hauteur qu’en juin dernier.

Un élément attire toutefois la curiosité. Et cet élément est placé au même endroit que le petit périscope récemment apparu sur l’Audi R18 en tests. Dans le cas de la Toyota, on peut se demander ce qu’est cette petite ailette qui dépasse de l’aileron de requin : une antenne camouflée ? Un capteur ? Difficile à dire...

Voiture d’aspect semblable ne signifie pas pour autant qu’elle n’ait pas évolué significativement. D’ailleurs, Toyota avait fait le même coup en 1993. La TS010 ressemblait comme deux gouttes d’eau à la précédente. Pourtant, tout ou presque était nouveau hormis le V10... Même si le communiqué de presse est volontairement assez évasif, la TS030 a été retravaillée dans tous les compartiments du jeu : accessibilité mécanique, optimisation du moteur thermique et de l’hybride, notamment sur la manière dont la puissance est délivrée. Avec une nouvelle coque, il est possible que les épures de suspension avant aient également été revues mais on est là dans le domaine des supputations. Pascal Vasselon, confie par contre à nos confrères de 24h-lemans.com que la position du pilote a été recentrée. Ne vous attendez toutefois pas à le voir placé bien au centre. On ne parle là que de quelques centimètres. 4 ou 5 tout au plus en examinant attentivement les photos. Suffisant pour améliorer le centrage des masses et le champ de vision du pilote. Mais on peut dès lors se demander quel sera le gabarit maxi du passager sensé pouvoir monter à bord de cette « biplace »...

On est désormais impatient de voir cette « nouvelle » TS030 se confronter à la concurrence...

Laurent Chauveau

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less