Motorsport

Kris Meeke dans la position du chasseur

Rally de Portugal

Recherche

Par Olivier Ferret

22 mai 2015 - 21:05
Kris Meeke dans la position du (...)

 Auréolés d’une première victoire en Championnat du Monde au début du mois, Kris Meeke et Paul Nagle sont une nouvelle fois aux avant-postes au Portugal.
 Sur des routes inédites, ils pointent à la deuxième place du classement général après la première journée. Mads Østberg et Jonas Andersson occupent la septième position.
 Sur la troisième DS 3 WRC, Khalid Al Qassimi et Chris Patterson ont dû s’arrêter avant le départ de la quatrième épreuve spéciale.

Cette année, le Rallye du Portugal quitte l’Algarve pour s’établir 550 kilomètres plus au nord. Autour de Porto, l’épreuve retrouve une région amoureuse de la course automobile et une immense foule au bord des routes.

Délaissées depuis 2001, ces spéciales sont donc nouvelles pour tous les pilotes du Championnat du Monde. Dans ces conditions, Kris Meeke était en mesure de montrer ses formidables capacités d’adaptation.

Cinquième au départ, le Britannique affichait sa régularité durant la première boucle pour s’installer au deuxième rang du général. La surface, très glissante, évoluait au fil des minutes. Souvent plus rapide, la trajectoire était aussi polluée par des pierres déterrées par le passage répété des concurrents. En misant sur des pneumatiques tendres dans l’après-midi, il terminait l’étape à la deuxième place à onze secondes du leader Jari-Matti Latvala.

Deuxième du Championnat Pilotes, Mads Østberg devait composer avec une position bien plus délicate. Forcé de faire la trace sur une couche meuble, le Norvégien perdait beaucoup de temps dans Ponte de Lima (ES2) et Viana do Castelo (ES4). Sur un revêtement moins contraignant, il signait tout de même le scratch de l’ES3 longue de 18 kilomètres ! Durant le second tour, Mads confirmait ces performances pour boucler la journée au septième rang à une vingtaine de secondes de son équipier.

Troisième engagé par le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Khalid Al Qassimi était bloqué au départ de la quatrième spéciale avec un problème de frein à main. Le pilote d’Abu Dhabi sera de retour demain.

Au volant d’une DS 3 R5, Stéphane Lefebvre occupait ce soir la quatrième position du classement WRC2. De plus en plus proche des temps de référence, le Français engrangeait de l’expérience sans commettre la moindre erreur.

Dans le championnat FIA Junior WRC, les Français Quentin Gilbert et Terry Folb devançaient le Norvégien Ole-Christian Veiby. Les trois DS 3 R3 dominaient également la catégorie WRC3.

Ce samedi, la plus longue journée du rallye débutera dès 7h30. 165,40 kilomètres chronométrés seront répartis en trois spéciales à parcourir à deux reprises, avec des passages à l’assistance de Matosinhos à 13h00 et 18h35.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « Kris et Mads ont réalisé une très bonne journée. Avec des contraintes différentes dues à leurs positions de départ respectives, ils ont profité d’une voiture fiable dans des conditions vraiment difficiles, notamment lors du second passage. Kris a parfaitement géré sa course, même si les choix de pneumatiques n’étaient pas aisés. Mads a fait plus que résister en partant deuxième sur la route. Il est dans les temps de Sébastien Ogier. L’objectif est de poursuivre sur cette voie, comme en Argentine, et de terminer aux meilleures places possible avec les deux DS 3 WRC. »

Mads Østberg : « J’ai beaucoup aimé ces spéciales même si les conditions étaient compliquées. En partant depuis la deuxième position, j’ai beaucoup appris. Évidemment, le classement n’est pas vraiment satisfaisant, mais je m’attendais à un tel résultat au terme de la première journée. Les routes de demain devraient être plus favorables. Nous avons aussi fait de bons choix de pneumatiques qui nous laissent plusieurs options pour la suite du rallye. »

Kris Meeke : « On ne s’attendait pas à voir les routes évoluer autant entre les deux passages. À l’assistance, il a fallu faire des paris selon les données que nous avions. Avec ce que l’on a appris aujourd’hui, je pense que j’aurais choisi des réglages un peu différents et d’autres pneumatiques. Nous avons toutefois été performants et réguliers. Le classement général le montre ! Demain, nous aurons encore de nouvelles spéciales. Il faudra essayer de conserver le même rythme. »

Khalid Al Qassimi : « Nous avons été contraints à l’abandon à cause d’un problème mécanique. Le frein à main est resté bloqué au départ de l’ES4. Je suis vraiment déçu, mais c’est la course. Dans les spéciales, il y avait beaucoup de pierres. J’ai essayé de les éviter dans l’ES2 et j’ai pris un peu plus de risques dans l’ES3. Nous avons une bonne marge de progression suivant l’état des routes. »

Stéphane Lefebvre : « Les routes étaient très cassantes cet après-midi, mais nous avons pu nous faire plaisir avec la DS 3 R5. Les chronos étaient plutôt bons. Nous occupons maintenant la quatrième place de la catégorie WRC2, mais ce n’est que la première journée du rallye. La course est encore longue et il va falloir continuer sur le même rythme. »

FILM DU RALLYE

ES1 – Lousada (3,36 km) – Le rallye débutait par une super-spéciale tracée sur un circuit mixte terre/asphalte. Andreas Mikkelsen signait le meilleur temps. Kris Meeke et Mads Østberg se classaient dans le top 7, à deux secondes.

ES2 – Ponte de Lima 1 (27,53 km) – Sur un revêtement particulièrement meuble, les premiers à s’élancer faisaient la trace. Dani Sordo réalisait la meilleure performance et s’installait en tête du classement. Quatrième temps pour Kris Meeke, huitième place pour Mads Østberg. Prudent avec un nombre important de pierres sur les trajectoires, Khalid Al Qassimi cédait un peu plus d’une minute. Elfyn Evans s’arrêtait à cause d’un problème électrique.

ES3 – Caminha 1 (18,05 km) – Sur des routes plus rapides et une surface plus dure, Mads Østberg s’octroyait le scratch devant Jari-Matti Latvala et Kris Meeke. Le Britannique prenait alors la deuxième place du classement derrière Andreas Mikkelsen.

ES4 – Viana do Castelo 1 (18,76 km) – La troisième spéciale de la boucle donnait un nouvel avantage aux pilotes qui profitaient d’une trajectoire déjà bien balayée. Meilleur temps pour Jari-Matti Latvala devant Hayden Paddon et Kris Meeke. De retour à l’assistance, Latvala comptait 6 secondes d’avance sur Meeke. Mads Østberg occupait la sixième place. Bloqué au départ de la spéciale par un problème de frein à main, Khalid Al Qassimi ne terminait pas la journée.

ES5 – Ponte de Lima 2 (27,53 km) – Des feux de forêt en bordure de route obligeaient la direction de course à annuler la spéciale. Un nouveau parcours était défini entre le parc d’assistance et le départ de l’ES6.

ES6 – Caminha 2 (18,05 km) – Premier sur la route, Sébastien Ogier signait le meilleur temps dans ce sixième chrono. Quatrième, Kris Meeke confortait sa deuxième place malgré des portions extrêmement dégradées. Mads Østberg rétrogradait au septième rang.

ES7 – Viana do Castelo 2 (18,76 km) – Les conditions étaient encore très compliquées sur ce second tour. Jari-Matti Latvala signait le temps de référence et conservait la première place du classement avant de rentrer à l’assistance. Kris Meeke restait en deuxième position devant Andreas Mikkelsen, Ott Tanak, Dani Sordo, Sébastien Ogier et Mads Østberg.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less