Motorsport

Essais FR3.5 jour 2 : Federico Leo prend confiance

Conditions mixtes pour cette deuxième journée d’essais

Recherche

Par Franck D.

5 mars 2010 - 19:08
Essais FR3.5 jour 2 : Federico Leo (...)

Les pilotes de la Formula Renault 3.5 Series ont du composer avec des conditions mixtes pour cette deuxième journée d’Essais Collectifs à Barcelone, avec une piste humide le matin puis sèche l’après-midi. Sous la pluie, Brendon Hartley (Tech 1 Racing) se mettait en évidence alors que sur le sec, Federico Leo (Pons Racing) réalisait un brillant 1’33’’715. L’Italien signait ainsi la meilleure performance de ces deux jours d’essais, devant Daniel Ricciardo (Tech 1 Racing).

Vendredi matin, la pluie s’installait sur le circuit de Catalunya. Les pilotes attendaient une accalmie pour s’élancer, ce n’était ainsi pas la foule des grands jours sur le tracé de Barcelone. Greg Mansell (Comtec Racing) pointait en tête devant son équipier Stefano Coletti (Comtec Racing), avant que ce dernier ne provoque le premier drapeau rouge de la journée.

Les interruptions allaient rythmer la matinée. Les pilotes Carlin profitaient cependant de quelques tours clairs pour prendre le commandement, Jake Rosenzweig devant Mikhail Aleshin. La hiérarchie évoluait au rythme de l’assèchement de la piste. Nathanaël Berthon (International Draco Racing) s’installait en première position, avec un chrono de 1’56’’430, puis Mikhail Aleshin pointait à son tour en tête, en 1’56’’174. Le Russe menait les débats devant Nathanaël Berthon, Greg Mansell, Jake Rosenzweig et Sten Pentus (Fortec Motorsport), tandis que la séance était de nouveau interrompue suite à la sortie de piste de Jan Charouz (P1 Motorsport). Le Tchèque endommageait passablement sa monoplace et le rail de sécurité dans la manœuvre.

Les conditions de piste s’avéraient meilleures en fin de matinée. Brendon Hartley en profitait pour nettement améliorer le temps de référence. Avec un tour bouclé en 1’55’’744 le Néo-Zélandais signait ainsi le meilleur chrono de cette séance pluvieuse, devant Greg Mansell, Mikhail Aleshin, Nathanaël Berthon et Jake Rosenzweig.

Le soleil revenu, la piste s’asséchait rapidement l’après-midi comme Nelson Panciatici (Junior Lotus Racing) le démontrait en bouclant un tour en 1’49’’747 en tout début de séance. Le Français lançait ainsi le mouvement. Greg Mansell chaussait à son tour des pneus slicks et améliorait crescendo ses chronos pour établir son meilleur tour en 1’38’’705. Daniel Zampieri (Pons Racing) s’invitait également dans le groupe de tête et pointait à son tour premier puis Jake Rosenzweig se hissait en haut de la feuille de temps.

Avec la sortie des pneus neufs, la dernière heure se transformait en simulation de qualifications ! Tour à tour Greg Mansell, Stefano Coletti, Nathanaël Berthon et Daniel Ricciardo s’illustraient. Avec un chrono de 1’33’’734, le pilote Tech 1 Racing faisait mieux que le temps établi la veille par Nelson Panciaticci. En 1’33’’715, Federico Leo (Pons Racing) réagissait et s’emparait du leadership à l’amorce du dernier quart d’heure. Il menait alors devant Daniel Ricciardo et Jean-Éric Vergne. Malgré une dernière tentative pour tous les pilotes, Federico Leo se maintenait devant Daniel Ricciardo tandis que Nathanaël Berthon revenait au troisième rang. La prochaine séance d’essais collectifs se déroulera le week-end prochain à Jerez.

Ils ont dit :

Federico Leo : « C’est un résultat qui donne confiance. Déjà lors dès essais collectifs de fin de saison, l’année dernière, j’étais dans le coup. C’est la première fois que je participe deux années de suite au même Championnat, j’ai donc envie de bien faire. Cela sera cependant très difficile, car il y a un sacré niveau cette année. »

Daniel Ricciardo : « Il y avait beaucoup de monde en piste en fin de séance et j’ai perdu du temps derrière un pilote qui venait de faire une erreur. Mais le principal est que nous avons bien travaillé pendant ces deux jours. Avec dix-sept pilotes dans la même seconde, on voit qu’il faudra être très performant cette saison pour bien faire. »

Jack Rosenzweig : « C’était instructif de rouler sur une piste humide ce matin. Je connais les circuits cette saison, car j’ai disputé l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2008, en revanche, je vais devoir apprendre la voiture et découvrir les pit-stops. C’est un point positif d’avoir Mikhail Aleshin comme équipier, car il me donne beaucoup d’informations. »

keyboard_arrow_left

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less