Motorsport

ES11-12 : Neuville perd sa 2e place sur des problèmes de freins

Rebondissements en Sardaigne

Recherche

Par www.wrc.com

10 juin 2017 - 11:40
ES11-12 : Neuville perd sa 2e place (...)

Hayden Paddon préservait son avance en tête du Rallye d’Italie au terme de la première boucle du samedi. Derrière, ses poursuivants connaissaient l’enfer.

Deuxième sur Monti di Ala’ et Monte Lerno, Hayden Paddon (Hyundai i20) rejoignait l’assistance d’Alghero avec une marge s’élevant à 9’’4.

« J’ai changé les pneus et j’ai eu du mal avec l’équilibre sur la première spéciale », résumait le Néo-Zélandais. « Le début de la suivante était bon. Nous avons fait quelques changements avant le départ. Peut-être que notre stratégie était trop agressive. C’était comme si la voiture voulait m’envoyer dans les arbres donc nous avons baissé d’un ton. »

Ott Tänak (Ford Fiesta) devenait son plus proche rival après les mésaventures de Thierry Neuville (Hyundai i20), confronté à des problèmes de freins qui lui coûtaient une minute. « Dès le départ nous n’avions plus de freins », confiait le Belge, désormais quatrième. « Ils se sont évaporés à deux cents mètres de l’arrivée de l’ES11. »

Auteur du meilleur temps sur Monte Lerno, Ott Tänak devait aussi gérer ses freins, mais il conservait un écart de 13’’8 sur Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), furieux d’avoir été ralenti par Mads Østberg (Ford Fiesta).

« J’étais dans sa poussière », s’énervait-il. « Si je ne récupère pas du temps en étant dans sa poussière tout en me battant comme un diable, à quoi bon continuer ? »

Si Jari-Matti Latvala possédait 47’’5 d’avance sur Thierry Neuville, son équipier Juho Hänninen (Toyota Yaris) montait au cinquième rang en jouissant d’une marge de 24’’8 sur la troisième Yaris d’Esapekka Lappi, prudent en raison des conditions.

Sébastien Ogier (Ford Fiesta) avait pris le dessus sur Juho Hänninen dans Monte di Ala’, mais le Français rétrogradait en perdant près de deux minutes pour remplacer sa roue avant gauche crevée dans Monte Lerno.

Le leader du championnat parvenait toutefois à contenir Mads Østberg et Andreas Mikkelsen (Citroën C3), respectivement victimes de crevaisons à l’avant et à l’arrière. Mads Østberg pouvait néanmoins se réjouir en effectuant le plus grand saut au Micky’s Jump avec vingt-deux mètres, un de plus qu’Ott Tänak. Eric Camilli (Ford Fiesta R5) complétait le top dix.

Comme vendredi, Dani Sordo (Hyundai i20) perdait l’usage de ses palettes pour rétrograder. De son côté, Craig Breen (Citroën C3) était également en difficulté en calant sur Monti di Ala’ avant de souffrir de problèmes de transmission sur Monte Lerno.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less