Motorsport

Castellet, Course 1 : Muller seul au monde

Citroën rate le triplé de peu

Recherche

Par

20 avril 2014 - 14:01
Castellet, Course 1 : Muller seul (...)

Le temps est encore couvert au Castellet au moment ou les pilotes s’élancent pour le tour de formation et la piste est encore humide. Yvan Muller s’élance en pole position aux côtés de Gabriele Tarquini puisque les deux pensionnaires de la première ligne, Loeb et Lopez, ont été déclassés.

Yvan Muller rate totalement son départ et laisse filer en tête deux Honda, celles de Tarquini et Mischelisz. A l’arrière du peloton, Loeb et Lopez se débarrassent très vite des voitures de TC2 et s’attaquent aux Lada. Après quelques virages, Muller tente déjà de dépasser Michelisz mais le Hongrois s’emploie à résister. Au passage sur la ligne après le premier tour, l’Alsacien a finalement repris la deuxième place.

Impressionnants, Loeb et Lopez sont déjà en septième et huitième positions après un seul tour disputé, ayant presque effacé le handicap de s’être élancés derniers. Monteiro tente d’attaquer Lopez et les deux hommes manquent de s’accrocher mais conserve de manière musclée sa position. Rob Huff et Hugo Valente se disputent la quatrième place lors du troisième tour, mais la vraie performance se situe juste derrière eux, puisque Loeb est déja dans les échappements de la Lada. Le Français prend finalement la cinquième place au premier virage du quatrième tour.

Valente se rate, offrant la quatrième place à Loeb et la cinquième à Huff. Et alors qu’ils s’apprêtent à lutter, ils voient revenir derrière eux la troisième C-Elysée de Lopez qui double instantanément Valente. C’est une démonstration de force que nous offrent Loeb et Lopez alors que les pilotes sont dans le cinquième tour.

Derrière, Morbidelli, Monteiro et Chilton complètent le top 10. Loeb ne fait qu’une bouchée de Michelisz qui donne l’illusion d’attaquer pour reprendre sa place, en vain. La différence de performance est impressionnante entre les voitures françaises et leurs rivales. Seul Lopez a un peu de mal, notamment face à un Rob Huff déchaîné au volant d’une Lada Granta pourtant en retrait. Après plus d’un tour de lutte, Huff cède finalement la cinquième position à l’Argentin.

De manière étonnante, c’est Medhi Bennani qui ferme la marche des TC1, bien qu’en lutte avec Kozlovskiy. Du côté des trois TC2 engagées, c’est Franz Engstler qui mène, largement devant Di Sabatino, lui-même à l’abri d’un retour de Filippi.

Du côté des leaders, Tarquini a fort à faire puisqu’en plus de se faire distancer par Muller, il voit fondre sur lui Sebastien Loeb. Les Citroën tournent entre une seconde et une seconde et demie plus vite que la meilleure des Honda, celle de l’Italien. Suivent toujours Michelisz en quatrième position, juste devant Lopez, Huff, Valente et Monteiro qui, comme Chilton, a profité d’une erreur de Gianni Morbidelli pour gagner une position.

Alors que Loeb se rapproche de la Honda de Tarquini, Lopez est dans le sillage de celle de Michelisz et les deux luttes se profilent. Lopez s’exécute le premier et ne laisse aucune chance à la Honda client. De son côté, Tarquini fait tout ce qu’il peut et parvient a conserver environ une seconde d’avance sur Loeb. Plus loin, la dégringolade continue pour Morbidelli qui doit céder sa dixième place à James Thompson.

Yvan Muller semble bien à l’abri pour la victoire alors qu’il prend un tour à John Filippi. Lopez, en quatrième position, revient à raison de plus d’une seconde au tour sur Tarquini et Loeb, mais les huit secondes qui les séparent ne devraient pas lui donner une chance de podium.

La différence au freinage est impressionnante entre Loeb et Tarquini, et le Français passe enfin son rival pour la deuxième position, sous les yeux inquiets de son équipe. Tarquini ne se laisse pas impressionner et tente de reprendre sa position mais commet une petite erreur. Il est toutefois à sept dixièmes de Loeb alors qu’il ne reste que deux tours.

Plus loin, Michelisz est désormais sous la menace de Rob Huff et de Hugo Valente qui roulent nettement plus vite que la Civic. Valente fait une petite erreur en touchant légèrement Huff, mais les deux hommes restent en piste. L’Anglais double finalement Michelisz juste avant le dernier tour, et Valente fait de même quelques virages plus loin.

Yvan Muller remporte une victoire amplement méritée devant Sebastien Loeb, qui peut nourrir quelques regrets d’avoir été déclassé en qualifications. Tarquini complète le podium et empêche Citroën de signer un nouveau triplé puisque Jose Maria Lopez termine à la quatrième place. Huff, Valente et Michelisz terminent dans cet ordre et le top 10 est complété par Monteiro, Chilton et Thompson. Rendez-vous pour la deuxième course qui promet d’être aussi disputée puisque Loeb et Lopez partiront de nouveau en dernière ligne !

En direct du circuit du Castellet

Pos. Pilote Voiture Temps
1 Yvan MULLER Citroen C-Elysee WTCC 16 laps - 27m58.347
2 Sébastien LOEB Citroen C-Elysee WTCC +12.727
3 Gabriele TARQUINI Honda Civic WTCC +15.026
4 José Maria LOPEZ Citroen C-Elysee WTCC +18.663
5 Rob HUFF LADA Granta 1.6T +31.393
6 Hugo VALENTE Chevrolet RML Cruze TC1 +34.415
7 Norbert MICHELISZ Honda Civic WTCC +34.896
8 Tiago MONTEIRO Honda Civic WTCC +37.918
9 Tom CHILTON Chevrolet RML Cruze TC1 +41.014
10 James THOMPSON LADA Granta 1.6T +45.739
11 Gianni MORBIDELLI Chevrolet RML Cruze TC1 +48.720
12 René MUNNICH Chevrolet RML Cruze TC1 +49.234
13 Mehdi BENNANI Honda Civic WTCC +57.136
14 Dusan BORKOVIC Chevrolet RML Cruze TC1 +1m02.522
15 Mikhail KOZLOVSKIY LADA Granta 1.6T +1m05.813
16 Franz ENGSTLER BMW E90 320 TC +1m46.587
17 Pasquale DI SABATINO BMW E90 320 TC +1 lap
18 John FILIPPI SEAT Leon WTCC +1 lap

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less