Motorsport

Bennani prêt à combattre sur la mythique Nordschleife !

"Je ne suis pas du style à baisser les bras"

Recherche

Par Olivier Ferret

11 mai 2015 - 15:29
Bennani prêt à combattre sur la (...)

Le Sébastien Loeb Racing et Mehdi Bennani abordent l’un des meetings parmi les plus atypiques de la saison, avec l’étape Allemande du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme disputée sur la légendaire Nordschleife. En ouverture des 24 Heures du Nürburgring, le pilote marocain et le team alsacien sont au pied de l’un des mythes du sport automobile. Et s’ils devront composer avec un changement de moteur, tout le monde est bien décidé à combattre pour obtenir le meilleur résultat possible.

Leader du Trophée des Indépendants avant la troisième manche du WTCC en Hongrie, Mehdi Bennani avait dû rendre les armes durant les premières minutes de la deuxième course suite à une alarme (un problème électronique qui a entraîné une surchauffe moteur). Conséquence de cet abandon, le pilote et son équipe sont contraints de changer de moteur, obligeant Mehdi à s’élancer en fond de grille de la Course 1 au Nürburgring. Cela n’altère en rien sa motivation, d’autant qu’il sort d’une séance d’essais positive.

« Comme toujours, je vais me battre pour terminer le plus haut possible et réaliser la meilleure performance » explique-t-il. « Nous avons effectué un bon test sur le Hungaroring la semaine suivant le meeting. Nous avons compris certaines choses et j’ai retrouvé de bonnes sensations. C’était important pour chacun de nous. Concernant le Nürburgring, c’est un peu étrange de débuter un week-end en sachant qu’on doit partir loin sur la grille de départ de la première course, mais il faut composer avec. Cela n’aide pas, évidemment, mais je suis un attaquant et je vais tout faire pour réaliser une grosse remontée. Je ne suis pas du style à baisser les bras ou à m’avouer vaincu. Ce ne sera pas facile mais je fais confiance à l’écurie pour m’aider dans cette mission ! »

Cette mission, Mehdi Bennani devra l’accomplir sur l’un des circuits les plus difficiles : la Nordschleife, avec ses 170 virages et plus de 25 kilomètres. Un environnement exceptionnel pour les voitures du WTCC qui se mesureront aux particularités et aux exigences d’un théâtre unique, qui plus est situé dans le massif de l’Eifel, aux conditions climatiques capricieuses. Le format sera lui aussi unique avec des courses composées de trois boucles, compte tenu de la longueur du tour.

« Il s’agit d’une piste incomparable, l’une des plus difficiles. C’est autre chose tout simplement ! » avoue le pilote marocain, actuel troisième du Yokohama Drivers’ Trophy. « C’est le type de circuit qu’il faut connaître par cœur, dans les moindres détails. Le tracé est rapide, composé de nombreux virages en aveugle et ne tolère pas la moindre erreur. Dans ces conditions, l’expérience va jouer un rôle déterminant, certainement plus que la voiture elle-même ou que les qualités intrinsèques de pilotage. Il y aura logiquement une phase d’apprentissage pour moi et l’objectif des essais libres sera de rouler, rouler et encore rouler. Nous devrons profiter de chaque minute pour engranger cette fameuse expérience. »

Parallèlement à l’engagement de la C-Elysée de Mehdi Bennani, actuellement 10e du classement général, le Sébastien Loeb Racing apportera son soutien opérationnel à la voiture de Ma Qing Hua, alignée par Citroën Racing. Le pilote chinois pointe à la cinquième place.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less