6 Heures de Spa : 42 voitures au départ

"Le forfait de Toyota est bien entendu décevant"

Recherche

Par

11 avril 2012 - 17:01
6 Heures de Spa : 42 voitures au (...)

En dépit de l’absence de la Toyota TS030 que nous avons détaillée ce matin, le plateau des 6 Heures de Spa-Francorchamps, deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA, est pléthorique, puisque avec 42 voitures engagées (27 protos et 15 GT), la capacité maximale des stands a été atteinte, ce qui a contraint les organisateurs à faire une sélection, plus de 42 demandes d’inscription ayant été reçues.

L’absence de Toyota n’a évidemment pas laissé indifférent les organisateurs et l’Automobile Club de l’Ouest.

Jean-Claude Plassart, Président de l’ACO : « C’est un plateau fantastique alors qu’il s’agit seulement de la deuxième course du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, analyse Jean-Claude Plassart, Président de l’Automobile Club de l’Ouest. Avec 27 LM P1 et LM P2 et 15 LM GTE, les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps promettent d’être une course magnifique. Et nous sommes certains qu’elles constitueront une bonne entrée en matière en vue des 24 Heures du Mans de juin prochain. Nous avons reçu plus de 42 demandes d’engagements pour la course belge, mais c’est la capacité des stands qui a déterminé le nombre maximal de voitures pouvant être accueillies.

« Le forfait de Toyota est bien entendu décevant pour tout le monde, mais nous apportons tout notre soutien à cette équipe contrainte de ne pas participer à la course de Spa-Francorchamps, à la suite de l’accident du Castellet la semaine dernière, où le châssis a été endommagé. Souvenons-nous qu’il s’agit d’un tout nouveau projet et, qu’à l’origine, Toyota ne devait pas s’engager à temps complet dans le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Ce constructeur a réalisé un travail fantastique pour revoir ses projets à la hausse et, lors de six des huit manches du Championnat du Monde au calendrier après Spa, Toyota peut encore tenir la dragée haute à Audi. »

Le plateau en détail

LMP1 : pas de Toyota TS030 au départ donc, mais les hybrides vont néanmoins faire leurs débuts en Championnat du Monde d’Endurance,avec l’engagement de deux Audi R18 e-tron quattro, confiées à André Lotterer/Benoît Tréluyer/Marcel Fässler, vainqueurs des 24 Heures du Mans 2011, et à Tom Kristensen/Allan McNish/Dindo Capello, les récents vainqueurs des 12 Heures de Sebring. Audi Sport fera également débuter l’Audi R18 Ultra, avec là aussi deux exemplaires pour Timo Bernhard/Romain Dumas/Loïc Duval et pour Oliver Jarvis/Marco Bonamoni, les deux seuls pilotes listés pour le moment sur l’Audi n°4, Mike Rockenfeller étant retenu par la première manche du DTM à Hockenheim.

Tandis que les autres concurrents réguliers du WEC - les Lola Toyota Rebellion, les HPD ARX-03a Strakka et JRM, la OAK Pescarolo-Judd- seront présents, les regards seront également tournés vers Pescarolo Team, qui alignera pour la première fois sa Pescarolo 03-Judd, conçue sur la base de la coque de l’AMR-One, ainsi que la Dome S102.5 Judd, une Dome faisant son retour sur les pistes pour la première fois depuis 2008. Les équipages Pescarolo sont flamboyants et on scrutera avec intérêt les performances des deux protos, même si la Pescarolo 03 fera pratiquement ses premiers tours de roue à Spa.

LMP2 : en raison de l’annulation de la manche de l’European Le Mans Series de Zolder, le peloton des LMP2 s’est enrichi de plusieurs unités, les teams engagés au Mans ayant souhaité disputer une course supplémentaire avant la classique sarthoise. C’est la cas de la Zytek-Nissan du team Jota, de la Norma M200P du team Extrême Limite ARIC, Des Oreca 03 Nissan Race Performance et Boutsen Ginion Racing, alors que par ailleurs Lotus va engager deux Lola B12/80, Signatech Nissan deux Oreca Nissan, dont l’une verra les débuts en endurance de Nelson Panciatici, et OAK Racing deux Morgan-Judd. Starworks Motorsport, vainqueur en LMP2 à Sebring, sera le seul représentant des HPD ARX-0b.

GTE Pro : Les cinq engagés réguliers du WEC sont tous là : 2 Ferrari 458 pour AF Corse, 1 Ferrari 458 pour Luxury Racing, 1 Porsche 997 RSR pour Felbermayr-Proton, et 1 Aston Martin Vantage pour AMR.

GTE Am : Trois concurrents supplémentaires : la Porsche 997 RSR IMSA Perfdrmance, une deuxième Ferrari AF Corse -celle de l’ELMS- et la Ferrari 458 du JMB Racing, ce qui porte le total de la catégorie à 10 unités.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos