Motorsport

24h du Mans : la revanche d’Audi ?

La “R15 plus” ajoute de nombreux détails optimisés pour Le Mans

Recherche

Par Franck D.

8 juin 2010 - 09:08
24h du Mans : la revanche d’Audi (...)

La 78eme édition des 24 Heures du Mans aura lieu le week-end prochain du 12 au13 juin. Plus que toute autre course automobile, la plus fameuse course d’endurance au monde a toujours contribué à accélérer le développement technologique de l’automobile.

Depuis 1999, Audi a utilisé la classique mancelle pour mettre en application son slogan “l’avance par la technologie.” Avec huit victoires au cours des dix dernières éditions, la marque aux quatre anneaux est celle qui a connu le plus de succès dans l’histoire récente du Mans, épreuve qui a régulièrement donné lieu à des innovations technologiques.

Roues avant motrices, pneus radiaux, freins à disques, phares halogènes, turbocompresseur et même essuie-glace ont pour origine la course d’endurance la plus dure au monde. Les deux innovations les plus récentes sont le fait d’Audi. L’association suralimentation-injection directe TFSI est restée invaincue de 2001 à 2005. En 2006, Audi a fait la une de l’actualité à travers le monde en signant la première victoire au Mans d’une voiture à moteur diesel.

Aucune autre course que Le Mans n’est autant focalisée sur les notions d’efficience, de durabilité, d’économie de carburant, avec les réductions d’émissions de CO2 qui en découlent, et les concepts de motorisations innovants. « C’est exactement la raison pour laquelle Audi est impliquée en courses de sport prototypes,” explique le dirigeant d’Audi Motorsport, le Dr Wolfgang Ullrich. “Audi a la réputation de mettre des voitures hautement efficientes sur les routes, l’expérience du Mans contribue à cette démarche.”

Pour 2010, Audi ajoute un plus en efficience sur la grille de départ : troisième l’an dernier, la première des voitures de sport diesel de seconde génération, l’Audi R15 TDI, a été actualisée sur de nombreux détails et taillée pour une efficacité encore meilleure. A travers plusieurs modifications, les ingénieurs d’Audi Sport ont réussi à préserver la puissance du moteur 5,5 litres V10 TDI malgré des restrictions nouvelles depuis l’an dernier.

L’aérodynamique complexe de la voiture de sport LMP1, baptisée “R15 plus” en interne, a été complètement revue et dessinée pour des vitesses élevées. Le package radiateurs a été repositionné. Le cockpit est encore plus ergonomique. Les projecteurs standards LED issus de la voiture de sport à haute performance, l’Audi R8, qui sont employés comme phares additionnels sur l’Audi R15 TDI aux spécifications 2010, procurent un éclairage encore plus efficace la nuit, sur le circuit.

Depuis le mois de mars, plus de 40 000 km de tests ont été accomplis avec la “R15 plus” afin de ne rien laisser au hasard. Ces essais comportaient deux tests d’endurance de 30 heures chacun, des tests aérodynamiques en soufflerie ainsi que sur divers circuits ou pistes d’aviation ou sur un circuit artificiellement sali pour simuler l’encrassement des radiateurs. L’agenda comportait encore deux courses tests en Le Mans Series, au Castellet et à Spa, et un dernier essai dans le sud de la France, fin mai, au cours duquel d’importants enseignements nouveaux ont été acquis dans le domaine de l’aérodynamique, des réglages et de la pression des pneus.

Mieux préparés que l’an dernier

“A cause d’accidents, nous étions en retard dans notre préparation l’an dernier et nous n’étions pas vraiment bien réglés pour Le Mans,” explique le Dr Ullrich. “Cette année, nous sommes beaucoup mieux préparés. Mais cela ne change rien au fait que nous allons affronter une très forte opposition et que, comme toujours, beaucoup de choses peuvent se produire dans une course de 24 heures. Cependant, notre objectif est clair : nous voulons ramener à Ingolstadt et Neckarsulm le Trophée réservé au vainqueur du Mans.”

Samedi 12 juin au moment du départ, à 15h00, cet objectif sera d’abord dans les mains de trois équipiers : Dindo Capello (Italie), le recordman de victoires au Mans Tom Kristensen (Danemark) et Allan McNish (Ecosse), qui ont obtenu la huitième victoire d’Audi au Mans en 2008 et fini troisièmes en 2009, se relaieront au volant de l’Audi R15 TDI “numéro 7”. La “numéro 8” sera conduite par trois nouvelles recrues : Marcel Fässler (Suisse), André Lotterer (Allemagne) et Benoît Treluyer (France). L’équipage de la “numéro 9” sera formé par les deux pilotes “d’usine” Porsche, Timo Bernhard (Allemagne) et Romain Dumas (France) et par le pilote de DTM Mike Rockenfeller (Allemagne).

L’équipe Audi Sport Team Joest a rallié le Mans le mercredi 2 juin, l’arrivée des pilotes étant prévue pour le dimanche. Ouvertes au public, les vérifications des trois Audi R15 TDI ayant pour numéros de châssis R15-202 (N°7), R15-203 (N°8) et R15-204 (N°9) sont programmées pour le lundi après-midi. Durant les essais libres, qui auront lieu mercredi de 16h00 à 20h00, les Audi R15 TDI accompliront leurs premiers tours de roues sur le “Circuit des 24 Heures” long de 13,629 kilomètres, où il n’est pas possible de faire des essais en dehors de la semaine de course.

Mercredi soir (de 22h00 à minuit) et jeudi soir (19h00 à 21h00 et 22h00 à minuit) trois séances de qualification détermineront la grille de départ qui, au Mans, a tendance à avoir moins d’importance. Avant le départ samedi à 15h00, les organisateurs de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) offriront aux spectateurs une vision de l’automobile du futur. Faisant partie de ce programme, une Audi e-tron électrique accomplira un tour de démonstration sur le circuit.

“La réduction de la taille des moteurs, la récupération d’énergie et aussi la mobilité électrique joueront un rôle majeur dans les futures éditions des 24 Heures du Mans,” déclare le dirigeant d’Audi Motorsport, Wolfgang Ullrich. “Je ne peux imaginer meilleure plateforme pour Audi que cette course unique.”

A partir de 2011, de nouvelles réglementations techniques prescrivant des moteurs plus petits et encore plus efficients viendront en force au Mans. Audi Sport a déjà commencé à travailler sur la voiture qui succèdera à l’actuelle R15 TDI et porte le nom de projet “R18.”

Déclarations avant les 24 Heures du Mans

Dr Wolfgang Ullrich (Dirigeant Audi Motorsport) : “L’efficience est très importante au Mans et c’est aussi un des secrets de nos voitures de route. C’est pourquoi la formule de compétition du Mans convient si bien à Audi. En courses d’endurance sport prototypes, nous pouvons apporter de nouvelles technologies et les tester à un stade très précoce pour les véhicules de production. Les découvertes ne portent pas uniquement sur la puissance du moteur mais aussi sur une meilleure économie de carburant et par conséquent sur la réduction des émissions. La technologie TFSI, que nous avons utilisée pour la première fois et avec succès au Mans en 2001, en est un bon exemple, de même que le TDI que nous avons porté, au Mans 2006, à un niveau de puissance et de couple qui ne semblait pas réaliste avant. Notre objectif est de renouveler nos résultats de ces dernières années avec une victoire. Nous avons travaillé très dur en restant concentrés sur cet objectif au cours des derniers mois.”

Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest) : “Notre préparation s’est bien déroulée. Par conséquent, la phase précédant la course était clairement plus détendue que l’an dernier ce qui, je l’espère, sera bénéfique pour Le Mans. Cette année, nous avons tout réalisé avec suffisamment d’avance pour une course comme Le Mans. Durant notre dernière séance de test, nous avons encore découvert des petites choses qui nous font voir l’avenir avec optimiste. Mercredi et jeudi, nous nous concentrerons sur la course, comme nous avons l’habitude de le faire. Le temps des essais additionnels sera sans aucun doute utile et consacré à des activités déjà planifiées. Sur notre agenda, nous avons encore suffisamment de choses que nous voulons et devons faire.”

Dindo Capello (Audi R15 TDI #7) : “L’an dernier, trouver le compromis entre le setup et l’aérodynamique était notre principal problème. Cela a été revu pour cette année avec des progrès notables. Les spécialistes moteur ont également réalisé un grand travail. Malgré les restrictions, nous avons quasiment la même puissance que l’an dernier. Je pense que la R15 TDI accélère même encore mieux cette année. Bravo aux ingénieurs qui ont accompli un superbe job cet hiver. Cela vaut pour le design aussi qui a surpris beaucoup de monde. J’ai reçu un grand nombre d’emails et de lettres de fans de course qui l’aiment autant que moi.”

Tom Kristensen (Audi R15 TDI #7) : “Audi a accompli un grand pas en avant entre la R15 et la R15 plus. Le ‘plus’ signifie que la R15 TDI a été mise à jour dans tous les domaines en termes d’efficience et de performances. Prenons l’éclairage par exemple. Cela peut paraitre secondaire mais il est très important dans une course de 24 heures. Et il y a bien sûr l’efficience du moteur qui est devenu plus puissant en consommant moins de carburant. L’aérodynamique a progressé également pour générer assez d’appui dans les virages mais pas trop de trainée dans les lignes droites. L’accord entre les pneus Michelin et la suspension a été amélioré aussi. Tout a été étudié et optimisé afin que la ‘plus’ nous aide à réaliser notre grand objectif pour Le Mans. ”

Allan McNish (Audi R15 TDI #7) : “Que vont voir les fans au Mans cette année ? Une victoire Audi j’espère ! Je pense que la course va être très serrée et passionnante. Au Castellet et à Spa, nous avons constaté les progrès avec notre voiture. Je crois que ces améliorations paieront au Mans plus que partout ailleurs car les derniers développements ont été concentrés sur cette épreuve. Nous comprenons beaucoup mieux la R15 TDI que l’an dernier bien qu’il s’agisse aussi d’une nouvelle voiture. Je suis sûr que Peugeot sera très fort de nouveau. Ils ont fait beaucoup de tests d’endurance et sont toujours très rapides. Ils sont tenants du titre au Mans et vainqueurs à Spa, je les vois donc avec le rôle de favori. Mais ils peuvent compter sur nous pour leur livrer un dur combat.”

Marcel Fässler (Audi R15 TDI #8) : “Je dispute Le Mans pour la cinquième fois mais je n’avais pas encore été pilote officiel sur une voiture LMP1. Durant les essais avec Audi Sport, j’ai eu de bonnes opportunités de me familiariser avec l’Audi R15 TDI. Il est évident qu’en tant que nouveau membre de l’équipe, j’ai encore à apprendre. Je vais observer de près comment Tom Kristensen, Dindo Capello et Allan McNish gèreront la course. Courir pour une équipe ‘d’usine’ est particulièrement plaisant car un tel environnement rend beaucoup de choses plus faciles. Chez Audi, on ne laisse rien au hasard. Au cours des tests, la voiture a montré en plusieurs occasions qu’on peut la conduire 24 heures sans aucun problème. Les équipes pour lesquelles je courais dans le passé ne pouvaient pas prendre en charge un tel effort.”

André Lotterer (Audi R15 TDI #8) : ”Conduire une voiture de sport est encore nouveau pour moi même si j’ai pu débuter au Mans l’an dernier avec l’Audi R10 TDI. J’apprends encore, mais les tests se sont très bien déroulés et je suis habitué à conduire des voitures rapides en Formula Nippon, au Japon. C’est pourquoi je me suis immédiatement senti bien avec l’Audi R15 TDI. Il n’est pas facile de conduire une voiture du Mans à la limite. L’équipe essaye de rendre la voiture aussi rapide que possible en ligne droite ce qui rend la tenue de route en courbes un peu plus difficile. Mais c’est notre métier.”

Benoît Treluyer (Audi R15 TDI #8) : “Le Mans est très important pour moi : d’abord parce que je suis Français et aussi parce que je suis né à seulement 50 kilomètres du circuit. Quand j’étais enfant, je ne pouvais pas imaginer que l’on pouvait aller aussi vite et encore moins que je le ferais un jour. J’en suis fier car cela me ramène à mon enfance. Et ma famille est fière de moi aussi. Beaucoup de gens vont venir me supporter. Cela entraine une certaine pression mais je peux la gérer. Bien sûr, nous voulons gagner et monter sur la plus haute marche du podium mais nous sommes nouveaux dans l’équipe et nous avons encore beaucoup à apprendre. La voiture est excellente, spécialement dans les sections droites et rapides, ce qui est particulièrement important au Mans. Pour les virages, nous devrons trouver le meilleur équilibre possible durant les essais.”

Timo Bernhard (Audi R15 TDI #9) : “Aucun doute à ce propos : je suis impatient de disputer la course. Elle me donne l’opportunité d’obtenir un autre succès dans ma carrière. Comme pour n’importe quelle autre course, il faut aborder Le Mans avec professionnalisme et concentration. Néanmoins, Le Mans est une épreuve à part sur plusieurs points essentiellement en raison de la distance qui est couverte. Personnellement, je suis toujours étonné de voir que Le Mans est un sprint de 24 Heures grâce au fait que les voitures sont devenues beaucoup plus fiables. Avant, il semblait surtout être question de finir ou pas. Aujourd’hui, il est question d’être assez rapide ou pas. Les contraintes sur ‘les hommes et les machines’ sont très fortes et les deux doivent être au plus haut niveau.”

Romain Dumas (Audi R15 TDI #9) : “Tout le monde connait les 24 Heures du Mans. Ce n’est pas seulement une des plus grandes courses en France mais une course d’endurance célèbre dans le monde. En tant que pilote français, on s’y trouve sous le feu des projecteurs de façon particulière. Faisant partie de l’équipe Audi, on ne peut que vouloir gagner. Les ingénieurs d’Audi Sport ont travaillé incroyablement dur pour améliorer la voiture et créer la R15 plus. Quand vous savez en tant que pilote combien d’énergie a été employée pour améliorer votre performance, cela renforce votre confiance dans la voiture et votre envie de faire un bon résultat. Je suis convaincu que nous sommes mieux préparés cette année. Nos tests d’endurance se sont bien déroulés.”

Mike Rockenfeller (Audi R15 TDI #9) : “Même dans le cockpit de l’Audi R15 TDI beaucoup de choses ont changé. Nous avons optimisé de nombreux points comme le positionnement des interrupteurs. Ils sont plus faciles à atteindre désormais et on a une meilleure vision de l’ensemble. Ce n’est pas un monde totalement différent quand vous conduisez mais des améliorations de détails ont été obtenues partout sur la R15 TDI qui, nous l’espérons, se traduiront par un effet positif sur nos temps sur le circuit du Mans. L’objectif avec la R15 plus était de progresser dans tous les domaines. Nous avons beaucoup travaillé sur l’éclairage par exemple. Une meilleure vision facilite le fait de conduire encore plus vite la nuit. Un autre objectif était d’être un peu plus rapide en ligne droite aussi. Je pense que nous avons réussi à le faire.”

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less