Formule 1

Wolff : Le DAS ne donne pas deux secondes d’avantage

Mercedes ne sait pas encore quand et comment l’utiliser

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 mars 2020 - 10:15
Wolff : Le DAS ne donne pas deux (...)

Le système DAS de Mercedes a beaucoup fait parler dans le paddock de Barcelone, notamment au sujet de sa légalité, puisqu’il pourrait être à la limite du règlement. Mais Toto Wolff, le directeur de l’équipe, ne le voit pas comme une révolution.

"On ne veut pas en révéler trop, mais ceux qui pensent que ça nous donne deux secondes ont tort" assure Wolff. "C’est l’une des nombreuses innovations de la nouvelle voiture, et c’est le package dans son ensemble qui est crucial."

Lewis Hamilton indiquait la semaine dernière espérer que ce système fera la différence, mais avouait que Mercedes est encore en train de voir comment l’utiliser au mieux, et quand s’en servir : "J’espère qu’il fera une grande différence."

"Pour le moment, je dois avoir que je ne l’utilise pas vraiment, pour être honnête. Parfois on nous demandait de le tester, parfois non. Je ne sais pas jusqu’à quel point nous nous en servirons."

"Mais oui, il y a une différence de performance avec. Je suis vraiment fier de nos ingénieurs. Cela prouve toute la mentalité de cette équipe : progresser et innover encore."

Pour Valtteri Bottas, l’important était justement de trouver comment l’utiliser : "Avec tous les outils de simulation et toutes les données, nous pouvons trouver des manières d’utiliser le DAS qui, en théorie, seront les meilleures. Mais cela dépendra aussi des pilotes, en particulier lors du week-end de course."

"En fin de compte, nous sommes les seuls à pouvoir l’utiliser. Nous avons quelques lignes directrices, mais c’est à nous d’explorer et de découvrir les meilleures façons de l’utiliser. C’est donc un petit outil supplémentaire - non pas qu’il n’y ait pas tant de choses à faire de toute façon sur le volant !"

L’avantage de ce système serait notamment d’éviter la surchauffe des pneus en ligne droite et de réduire la traînée aéro de la voiture. Matteo Bobbi, ancien pilote d’essais en F1, y voit un avantage multiple.

"Sur le papier, il pourrait y avoir plusieurs bénéfices" explique l’Italien. "Si Mercedes décide de vraiment développer le système, il y aura une myriade d’options et de manière de l’utiliser. J’ai l’impression qu’il a été conçu pour faire bien plus que ce que l’on a vu."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less