Vettel : La F1 est un vecteur de changement à ne ’pas sacrifier’

"Si je peux avoir un impact là-dessus, je suis prêt à l’étudier"

Recherche

Par Franck Drui

26 décembre 2022 - 13:57
Vettel : La F1 est un vecteur de (...)

Sebastian Vettel a déclaré qu’un conflit interne concernant son impact sur le climat était l’une des raisons pour lesquelles il avait décidé de se retirer de la Formule 1. Mais il ne souhaite pas pour autant que le sport s’arrête, au contraire, il doit être un vecteur de changement selon lui.

L’Allemand a raccroché ses bottes de course après la saison 2022 après 15 ans en Formule 1 et l’a fait comme l’un des pilotes les plus titrés de l’histoire du sport.

Mais dans les dernières étapes de sa carrière, il est également devenu l’un des partisans les plus actifs des causes auxquelles il croit telles que l’égalité des droits entre hommes et femmes, l’égalité LGBTQ+ et plus particulièrement la lutte contre le réchauffement climatique.

"En voyant le monde changer, je pense que j’ai eu une sorte de conflit à l’intérieur par rapport à ce que je faisais. Rouler en F1 était ma passion, ça l’est toujours. Mais ce n’est pas parce qu’on est passionné par quelque chose qu’on doit faire n’importe quoi et être égoïste."

"Je ne dis pas qu’il faut tout stopper et retourner à l’âge de pierre pour sauver notre planète. Je pense que le monde doit changer. La F1 ne doit pas être sacrifiée mais elle doit changer parce qu’elle peut être un vecteur de changement."

"En prenant ma retraite, outre les raisons que j’ai déjà citées, je voulais aussi faire un peu plus partie de la solution. Disons peut-être un peu moins faire partie du problème. C’est juste que la F1 peut aller plus vite et si je peux avoir un impact là-dessus, je suis prêt à l’étudier."

Plusieurs personnalités de la F1 ont en effet appeler le sport à nommer Vettel ambassadeur pour l’égalité, la diversité et la RSE. Un rôle que semble donc prêt à endosser l’Allemand...

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos