Vettel admet que la crise climatique remet en question sa présence en F1

Le pilote Aston Martin F1 admet avoir l’esprit "trituré"

Recherche

Par Olivier Ferret

13 mai 2022 - 09:50
Vettel admet que la crise climatique

Sebastian Vettel a admis que les inquiétudes liées à la crise climatique le poussent à se demander si courir en F1 est la bonne chose à faire.

Le quadruple champion du monde, qui a défendu plusieurs initiatives environnementales et parlé régulièrement de ses préoccupations concernant le climat, est devenu le premier pilote de F1 actif à rejoindre le panel BBC Question Time hier soir.

Interrogé par l’animatrice Fiona Bruce quant à savoir si le fait d’être pilote de F1 fait de lui un hypocrite, Vettel, dont l’équipe Aston Martin a un sponsoring avec le géant pétrolier saoudien Aramco, a déclaré : "C’est le cas."

"Il y a des questions que je me pose tous les jours. Je ne suis pas un saint. Je suis très inquiet en ce qui concerne l’avenir et ces sujets, en ce qui concerne l’énergie, la dépendance énergétique et où nous allons dans le futur."

"En matière d’énergie, nous devons cesser d’être dépendants, et nous le pouvons, car des solutions existent."

"Vous savez, en Grande-Bretagne, vous avez une mine d’or sur laquelle vous êtes assis, qui est le vent, et vous avez la possibilité d’augmenter votre approvisionnement en énergie avec l’énergie éolienne, solaire."

"Chaque pays a ses forces et ses faiblesses. Si vous allez en Autriche, ils ont les Alpes et ils ont de l’eau, ils peuvent la pomper, la stocker et la récupérer. Mais pour en revenir à votre question, oui c’est vrai, c’est quelque chose qui me triture l’esprit."

Lorsqu’on lui a demandé de préciser s’il voulait dire s’il devait courir en F1, Vettel, dont le contrat doit expirer à la fin de la saison, a répondu : "Oui, et parcourir le monde. Il y a certaines choses qui sont sous mon contrôle, et certaines choses ne le sont pas."

"C’est ma passion de conduire une voiture. J’adore ça. Chaque fois que je monte dans la voiture, j’adore ça."

"Quand je sors de la voiture, bien sûr, je pense aussi : ’Est-ce que c’est quelque chose que nous devrions faire, parcourir le monde, gaspiller des ressources ?’ D’un autre côté, vous savez, nous divertissions les gens pendant Covid."

"Nous avons été l’un des premiers sports à recommencer, alors que la tête de tout le monde était sur le point d’exploser, il y avait de nouveau des courses de Formule 1."

"Je ne dis pas que la Formule 1 a la seule position énorme dans le monde pour offrir du divertissement. Il y a beaucoup de gens - si vous parlez de divertissement, de sport, de culture, de comédie - beaucoup de gens qui ne pouvaient pas jouer, et si nous n’avions pas ces divertissements, en général, nous serions probablement fous."

"Mais il y a beaucoup de questions que je me pose. Il y a beaucoup de choses que je fais parce que je sens que je peux mieux les faire. Est-ce que je prends l’avion à chaque fois ? Non, pas quand je peux prendre la voiture ou le train. Mais il y a certaines choses sous mon contrôle et certaines choses hors de mon contrôle."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos