Formule 1

Vasseur juge que c’était la bonne année pour changer ses pilotes

"Il n’y a pas de continuité avec la voiture actuelle"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 novembre 2021 - 09:46
Vasseur juge que c’était la bonne (...)

L’an prochain, Valtteri Bottas rejoindra Alfa Romeo pour au moins deux ans. Le Finlandais sort de cinq saisons chez Mercedes F1 et selon son nouveau directeur, Frédéric Vasseur, il sera heureux d’avoir de nouveau un rôle crucial dans l’équipe en tant que leader.

"Il faut d’abord demander à Valtteri, mais oui, cela faisait partie de la discussion" note Vasseur. "Je pense qu’il était et c’est assez naturel quand vous êtes le coéquipier de Lewis, vous êtes un peu dans l’ombre de votre coéquipier."

"Avec nous, il sera un pilier de la performance du développement au sein de l’équipe. Je pense que c’était aussi pour lui une étape importante et je suis vraiment convaincu qu’il va réussir dans cette position."

Alfa Romeo sera la seule équipe à avoir un duo de pilotes entièrement nouveau l’année prochaine, puisque Guanyu Zhou remplacera Antonio Giovinazzi aux côtés de Bottas. Vasseur ne voit pas cela comme un désavantage.

"Je ne pense pas, parce qu’il n’y a pas de continuité avec la voiture actuelle. C’est sûr qu’avec les nouvelles réglementations, un package complètement nouveau, de nouveaux pneus, de nouvelles règles aéro, vous avez besoin de quelqu’un avec une grande expérience, et je pense qu’avec Valtteri nous avons ça."

"Je ne suis pas sûr que cela ait un sens aujourd’hui d’avoir de la continuité dans le line-up, mais je pense que chacun aura sa propre opinion à ce sujet et c’est plus une question d’opportunité qu’autre chose, mais je suis convaincu que c’était le bon choix pour nous."

Alfa Romeo dans le bon peloton en 2022 ?

Vasseur explique que d’autres départements de l’équipe vont être renforcés, sans s’étendre sur le sujet : "Oui, mais c’est un processus d’évolution, vous essayez toujours de renforcer l’équipe pour améliorer certaines choses, et nous le faisons, mais je vais le garder pour moi."

Alfa Romeo sort de deux saisons compliquées, avec des erreurs opérationnelles et stratégiques, des fautes des pilotes, et une voiture en fin de cycle de développement. Ce sont ces paramètres qui laissent penser à Vasseur que son équipe pourra viser un retour dans le bon peloton l’an prochain.

"Les deux dernières saisons ont été un peu difficiles pour nous, mais nous avons fait de bien meilleures années en 2018 et 2019, donc nous devons revenir au milieu du milieu de peloton, pour être en mesure d’être en Q3 beaucoup plus fréquemment, et nous savons que cela marquera un grands pas en avant."

"Mais comme nous avons complètement arrêté le développement de la voiture actuelle à la fin de 2020 et que nous étions entièrement concentrés sur le projet 2022, je pense aussi que Ferrari fera un bon pas en avant avec le moteur et je suis convaincu que nous pouvons revenir là où nous étions en 2018."

Interrogé en conférence de presse sur la possibilité de garder Zhou en 2023 pour le retour du Grand Prix de Chine, Vasseur s’est amusé : "Eh les gars, on n’a pas commencé 2022 ! Nous sommes en 2021, nous n’avons pas fait une première séance d’essais."

"Voyons ce qu’il va faire l’année prochaine, comment nous allons avancer et ensuite nous prendrons la décision à la fin de 2022 pour 2023. Le fait qu’il y ait un Grand Prix de Chine n’a rien à voir avec la performance de l’équipe et la performance du pilote."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less