Steiner : Grosjean était soit très bon, soit très mauvais chez Haas F1

Il estime avoir tiré le meilleur du pilote français

Recherche

Par Paul Gombeaud

17 décembre 2022 - 15:33
Steiner : Grosjean était soit très (...)

Aujourd’hui complètement épanoui en IndyCar, Romain Grosjean était pilote Haas F1 durant les cinq premières années de l’équipe américaine en Formule 1, de 2016 à 2020. Il a donc accompagné l’équipe pour ses débuts et décrochait comme meilleur résultat une belle quatrième place au Grand Prix d’Autriche 2018.

Mais si le Franco-Suisse a parfois brillé avec la structure américaine, son ancien directeur Günther Steiner évoque un pilote qui avait malheureusement aussi ses très mauvais jours à bord de sa monoplace.

"Je dirais que oui," répond le dirigeant italien au podcast Beyond the Grid quand on lui demande s’il estime avoir tiré le meilleur de Romain Grosjean durant son temps chez Haas F1.

"Nous savons tous que Romain peut être un excellent pilote dans un bon jour, mais il y avait aussi le Romain qui était un très mauvais pilote lorsqu’il connaissait une mauvaise journée."

"Je pense que cela vient de son caractère, vous savez. Parfois, lorsqu’il pilotait pour nous, on se demandait : ’Comment a-t-il fait ça ?’"

"Il était parfois capable de réaliser un tour exceptionnel en qualifications pas exemple, mais aussi de partir seul en tête-à-queue derrière la voiture de sécurité à Bakou, vous vous dites alors : ’Qu’a-t-il fait ?’"

Il aurait été "très difficile" de convaincre Grosjean de revenir en F1

Si Kevin Magnussen revenait en début de saison pour remplacer Nikita Mazepin, Grosjean ne semble pas avoir été considéré par Haas F1. Steiner s’en est expliqué.

"Je pense que c’est différent parce que Roman voulait un changement de vie, j’ai appris à le connaitre au fil des ans et je sais que c’est ce qu’il désirait."

"Il a amené toute sa famille aux Etats-Unis, il avait des plans pour sa vie. Mais je savais que Kevin n’avait pas réellement de plan. Il profitait de la vie à ce moment-là."

"Romain a quant à lui signé un contrat avec Andretti dont il était très fier, un contrat pluriannuel, il voulait aller aux Etats-Unis pour faire de l’IndyCar. Je n’aurais pas pu le convaincre de revenir, ça aurait été très difficile."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos