Formule 1

Russell a failli abandonner la monoplace pour le DTM en 2017

Mais Mercedes est venu le soutenir pour l’amener jusqu’en F1

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2020 - 14:17
Russell a failli abandonner la (...)

George Russell a franchi les étapes menant à la F1 rapidement, notamment en remportant le GP3 et la F2 en 2017 et 2018 en tant que débutant, mais le pilote Williams a bien failli ne pas avoir d’occasion de monter les échelons avant d’être soutenu par Mercedes, et il avoue qu’il s’était résigné à quitter la monoplace fin 2016.

"A ce moment-là, j’avais en quelque sorte accepté que je n’avais aucun soutien pour m’aider à aller en Formule 1" explique Russell dans le podcast Beyond the Grid. "Aucune des équipes de F1 n’était vraiment intéressée et je m’étais résigné à me dire que c’était le DTM, avec un gros salaire, et que c’était ce qu’il y avait de mieux hormis la F1, j’étais décidé à aller vers cela."

En 2016, Russell était en F3 Europe, et ses dix podiums et deux victoires ont été suffisants pour attirer le conseiller du développement des pilotes de Mercedes, Gwen Lagrue, qui l’a ramené dans la filière.

"Un jour, j’étais dans mon bain et j’ai eu un appel d’un Français nommé Gwen Lagrue... il m’a dit ’salut George, je viens de commencer chez Mercedes et tu es le premier gars que je veux signer’."

Quatre ans plus tard, Russell est en F1 où il dispute sa seconde saison et fait partie des candidats d’avenir à un volant chez Mercedes. Cependant, il n’est pas mécontent de poursuivre son apprentissage de trois ans chez Williams l’an prochain, plutôt que d’aller immédiatement chez Mercedes.

"Être mis dans la voiture aux côtés d’un des meilleurs pilotes, qui est dans la même voiture et la même équipe depuis sept ans, avec les mêmes ingénieurs, ç’aurait été un grand défi. J’ai confiance en moi, mais qui sait ce que ça aurait donné. J’ai une totale confiance en Mercedes quant au fait qu’ils me soutiennent. Ils sont très clairs depuis le début."

"Beaucoup de gens peuvent penser ce qu’ils veulent après les décisions récentes, mais rien n’a changé dans ma relation avec Toto [Wolff], avec les gars chez Mercedes. Toto et moi avons pris ensemble un long repas distant socialement la semaine dernière, nous avons parlé de tout pendant quelques heures et comme je le dis, j’ai foi en chacun quant au fait que je suis dans leur esprit, et que j’aurai une opportunité si je suis performant."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less