Qui était le pilote de F1 préféré de Giovanni Agnelli, l’homme qui sauvait Ferrari ?

Un amoureux du Cheval Cabré nous quittait il y a 20 ans

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 janvier 2023 - 08:24
Qui était le pilote de F1 préféré de (...)

Ce mardi 24 janvier marque les 20 ans de la mort de Giovanni Agnelli, l’ancien PDG de Fiat qui sauvait autrefois Ferrari de la ruine.

Enzo Ferrari fondait la marque au Cheval Cabré en 1939, celle-ci ayant participé à tous les Grands Prix de Formule 1 depuis la création du championnat du monde en 1950. Mais l’histoire aurait pu être différente.

Dans les années 1960, la marque italienne était en grande difficulté financière et n’était pas loin d’être vendue au géant américain Ford. Heureusement pour elle, Fiat est intervenue par l’intermédiaire de son dirigeant, Giovanni Agnelli. 50% des parts de Ferrari étaient ainsi rachetées en 1969, puis 90% en 1988 suite au décès d’Enzo Ferrari.

Et c’est ainsi que l’implication de Fiat sur Ferrari a fortement augmenté depuis, même si l’équipe de course est restée largement indépendante.

John Elkann, le petit-fils de Giovanni Agnelli, lui a désormais succédé au poste de PDG. Mais aujourd’hui, c’est un autre de ses petits-enfants qui s’est remémoré ce qui le faisait tomber amoureux de Ferrari à l’époque.

"M. Agnelli a sauvé le Cheval Cabré, en l’empêchant d’être vendu aux Américains. Puis il a choisi les bonnes personnes : Luca di Montezemolo et Jean Todt," a déclaré Lapo Elkann au magazine Oggi.

"Il aimait les voitures Ferrari et il aimait toutes les belles choses de la vie. Il ne suffit pas d’être riche pour apprécier la beauté. Le goût ne s’achète pas."

En son temps, Agnelli a vu de nombreux pilotes évoluer en Formule 1, et Lapo Elkann évoque ceux qu’il a préférés.

"Son pilote préféré était celui qui gagnait. Je pense que c’est la raison pour laquelle il adorait Michael Schumacher."

"Il aimait aussi Gilles Villeneuve et sa manière de piloter. Puis Ayrton Senna, qui, s’il n’était pas tragiquement décédé, aurait piloté pour Ferrari l’année suivante."

"Il aimait le talent et le courage et les reconnaissait aussi chez ses adversaires. C’était un vrai sportif."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos