Quels as du karting méritaient d’arriver en F1 ? Les pilotes se souviennent

Une question à laquelle Senna avait répondu jadis

Recherche

Par Alexandre C.

29 avril 2022 - 14:22
Quels as du karting méritaient (...)

Ayrton Senna, quand il lui fut demandé un jour quel était le meilleur pilote au monde, répondit : Terry Fullerton. Un nom qui ne dit rien à personne puisque Fullerton n’était pas allé au-delà du karting.

Et les pilotes du paddock actuel ? Ont-ils des noms en mémoire, des Fullerton bis, des pilotes brillants mais qui n’ont pas eu l’opportunité de briller faute de temps ou d’argent ?

« C’est difficile, c’est une question très difficile » répond Carlos Sainz.

« Il y a tellement de talents qui auraient pu arriver en Formule 1, mais au final, la Formule 1, c’est 20 gars et il n’y aura jamais de place pour tous les talents. Je ne sais pas, j’ai couru contre tellement de bons pilotes qu’il est difficile de mettre l’un d’entre eux en avant... Je suis ami avec chacun d’entre eux, et peut-être que l’un d’entre eux va me dire "comment tu as fait pour ne pas me mentionner", vous voyez ce que je veux dire ? J’ai évidemment en mémoire trois à cinq gars dont je pense qu’ils auraient fait un très bon travail en Formule 1, mais ils n’ont pas pu y parvenir. Peut-être que je peux vous le dire en privé. »

Mais pour Max Verstappen, juger les talents selon les disciplines est ardu. Peut-on être bon en karting et mauvais en F1 ?

« Pour moi, c’est plutôt que le karting n’est pas la Formule 1. Donc, si vous êtes très bon en karting, il n’y a aucune garantie que vous serez bon en Formule 1. Bien sûr, il y a beaucoup de bons pilotes de course dans toutes sortes de catégories. Pas seulement en Formule 1, bien sûr, mais il y a eu beaucoup de bons pilotes de karting qui ont sauté dans une voiture de course et qui n’ont pas été à la hauteur de leur potentiel. Et aussi, l’inverse. Donc oui, il est très difficile de dire que, lorsque ce type était vraiment rapide en karting, il serait arrivé en Formule 1. Il n’y a tout simplement aucune garantie. »

« C’est vraiment une courbe d’apprentissage si raide tout au long de votre carrière » commente pour sa part Valtteri Bottas.

« Et évidemment, certains pilotes se développent plus tôt, d’autres un peu plus tard. Et ceux qui continuent à travailler, à apprendre, finissent par y arriver. »

« Mais le meilleur pilote de karting que j’ai jamais vu sur la piste en même temps, c’est un gars qui s’appelle Jussi Kohtala. Il dirige aujourd’hui une équipe de karting. Il était incroyable - mais il n’a jamais eu la chance de passer en formule junior. »

Le pilote Alfa Romeo regrette de voir le sport auto se muer, trop souvent, en broyeur de talents.

« Mais oui, c’est triste dans un sens qu’il y ait toujours autant de talents... presque comme gâchés et n’ayant pas l’opportunité d’aller en Formule 1. Quand je faisais du karting en Finlande, il y avait tellement de pilotes prometteurs, mais aucun soutien financier. Et oui, c’est dommage et ce n’est pas un sport équitable, pour sûr. Et aussi, vous devez être au bon endroit au bon moment. »

Une question de budget et de chance

George Russell, qui a heureusement pu être soutenu par Mercedes, pointe aussi l’écueil de ce problème budgétaire. Mais le Britannique relève également que somme toute, les meilleurs du karting sont aujourd’hui les meilleurs de la F1.

« Il est si difficile de franchir l’étape après le karting, et chaque année où vous progressez, les budgets sont de plus en plus importants. Et parfois ce talent est dilué. Et je pense qu’en tant que sport, nous devons trouver un moyen de nous assurer que nous ayons les meilleurs talents. »

« Mais je veux dire, pour moi, quand j’ai fait ma première année dans le karting européen, vous savez, les gars qui gagnaient et qui étaient en tête, c’était Max, Charles. Et Alex Albon, qui gagnait les années avant nous aussi. Et nous voilà ensemble en Formule 1. Donc, vous savez, il y a eu des pilotes exceptionnels que nous avons tous affrontés, mais les pilotes que je classerais au sommet sont tous ceux qui sont dans le paddock avec moi en ce moment. »

Charles Leclerc avait récemment confié qu’il se détestait avec Max Verstappen durant leurs années de karting ! Que peut-il répondre de son côté à la question qui fut posée à Senna ?

« C’est une question que je me posais quand j’étais plus jeune. Tu arrives à toutes les courses et tu te demandes, combien d’entre nous seront un jour en Formule 1 ? Les nombreux noms auxquels j’ai pensé en karting sont aujourd’hui en Formule 1 - la plupart d’entre eux sont ici - mais il y en a trois dont je me souviens avoir pensé qu’ils seraient en Formule 1, et à la fin, sur une question de chance, et aussi pour différentes raisons, ils n’y sont pas arrivés. Dennis Olson, Ben Barnicoat et Nicklas Nielsen. Mais ils sont tous encore en course auto, je pense, et ils se débrouillent très, très bien. »

« Mais cela montre aussi que même lorsque vous avez la plupart des choses qu’il faut pour être en Formule 1, parfois il y a aussi la chance qui joue : être au bon endroit au bon moment. Je suis sûr que j’ai oublié certains noms... »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos