Formule 1

Pour Wolff, l’arrivée d’Ineos met fin à ‘l’histoire complétement absurde’ du retrait de Mercedes F1

La preuve de l’engagement de Mercedes sur le long terme en F1

Recherche

Par A. Combralier

11 février 2020 - 08:16
Pour Wolff, l’arrivée d’Ineos met fin (...)

L’arrivée officielle, chez Mercedes F1, d’Ineos en tant que sponsor important (à hauteur de 20 millions d’euros par an pendant 5 ans), allège les perspectives de voir l’équipe allemande quitter tout de suite en F1 : en effet, grâce à ce partenariat, Daimler devra moins mettre la main à la poche chaque année.

Comme s’en est félicité hier Wolff, la signature d’Ineos, de même que l’arrivée des budgets plafonnés, sont de nature à contenter le Conseil d’Administration de Daimler sur la soutenabilité de l’engagement en F1.

« Nous voulons que du point de vue des purs chiffres, l’engagement en F1 soit une évidence. Le retour sur investissement, du point de vue marketing, devrait être, sera même, la cerise sur le gâteau. Mais l’activité de la Formule 1 sera une activité rentable comme elle devrait l’être. »

« Nous constatons que dans les ligues sportives américaines, la plupart d’entre elles, que ce soit en NFL ou en NBA, sont des franchises rentables. Et c’est là mon objectif personnel et ma contribution personnelle avec nos partenaires de faire en sorte que pour Mercedes aussi, cela soit une évidence de participer au championnat de F1. »

« Pour être clair, réduire les coûts pour Mercedes chaque année, c’est ce que nous visons. Et pendant ce temps nous continuons à générer des milliards de dollars de retombées marketing. C’est pourquoi la Formule 1 continue à avoir tellement de sens pour nous. »

Les bruits de couloir indiquant que le CA de Daimler allait pousser pour que Mercedes se retire de la F1, ont ainsi perdu en intensité.

« La F1 a toujours fourni beaucoup de gros titres pendant l’hiver » a raillé Toto Wolff sur ces rumeurs.

« Et puisqu’il n’y a pas de Grands Prix ni de controverse arrivant en piste, lâcher une bombe en faisant un gros titre fait toujours vendre. Et à cet égard, je suis toujours surpris qu’il y ait toujours un fou pour écrire quelque chose sur une page internet et que l’on cite abondamment. Le retrait de Mercedes est une histoire complètement absurde - qui a été clarifiée par le PDG de Daimler le jour suivant. C’est une partie de l’histoire. »

« L’autre partie de notre travail est de nous demander si nous déployons tout ce qui est nécessaire dans ce que nous faisons. Que ce soit dans le secteur pétrochimique, ou en tant qu’équipementier automobile ou en F1. Nous, chez Daimler aujourd’hui, nous voyons les avantages et les bénéfices que la Formule 1 nous apporte en tant que plate-forme marketing, nous voyons les données. Et c’est la condition sous-jacente qui explique notre présence en F1. »

Si l’on suit Toto Wolff, l’avenir de Mercedes en F1 pourrait être ainsi bientôt finalisé. A quand attendre l’officialisation de la nouvelle ? En même temps que l’officialisation des prochains Accords Concorde, fixant la redistribution des revenus, et qui figure parmi les priorités absolues de Chase Carey et de la FOM ?

« C’est un processus continu et c’est un ensemble de contrats complexes. Je ne voudrais donc pas m’engager ici à vous donner une date précise parce qu’il reste encore pas mal de sujets à régler, c’est un processus de travail. Il est clair que toutes les parties prenantes ont la volonté et le souhait de conclure avant que nous n’entamions la saison 2021, car ce serait une situation inconfortable autrement. »

« La Formule 1 est la plate-forme de référence pour l’ingénierie hybride. C’est quelque chose que l’on ne sait pas assez, on en a parlé au début de l’ère hybride V6, et c’est quelque chose sur lequel nous devrions vraiment mettre plus d’accent. À cet égard, avec tout ce que nous voyons dans les médias sur ce sujet, nous aimons cette plate-forme qu’est la F1. Mais en même temps, nous sommes en négociation avec les détenteurs de droits et les choses doivent être réglées. Cependant le partenariat avec Ineos est clairement quelque chose qui indique notre souhait de poursuivre notre parcours fait de réussites en F1. »

L’engagement de Mercedes en F1, s’il venait à bientôt être concrétisé, se ferait enfin sur le long terme selon le directeur d’écurie… mais aussi actionnaire de l’écurie.

« Mon rôle est différent de celui de tous les autres chefs d’équipe. Je suis un associé de l’équipe, je suis l’associé gérant de l’équipe, nous avons un joint venture avec Daimler. Et honnêtement, je dois me pincer tous les jours pour avoir la possibilité de me retrouver dans cette situation. C’est donc très différent. Mais nous planifions notre stratégie à long terme en collaboration avec Daimler. L’arrivée d’Ineos et de ses partenaires est un autre élément constitutif. Tous les éléments sont donc en place pour que notre avenir soit réussi. »

L’avenir de Mercedes conditionne aujourd’hui la prolongation de contrat de Lewis Hamilton… Toto Wolff a d’ailleurs rapproché ces deux négociations.

« Comme avec Lewis, nous discutons, nous nous occupons de petits détails ici et là et je ne voudrais pas vraiment commenter à chaud pour dire quand les choses vont être signées parce que si je donne une date, alors vous allez me demander cela tout le temps. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less