Ocon : ’C’est bien qu’Alonso parte’ de chez Alpine F1

Les propos de l’Espagnol auraient dû "rester en privé"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 novembre 2022 - 19:03
Ocon : 'C'est bien qu'Alonso

Esteban Ocon a connu une fin de saison sous le signe de tensions avec Fernando Alonso. Les deux équipiers chez Alpine F1 se sont accrochés au Brésil, et l’Espagnol s’est laissé aller à des commentaires attaquant le Français, bien qu’il ait reconnu ses torts devant les commissaires de course.

"Oui c’est sûr que j’ai été déçu par ses propos qui sont sortis dans la presse qu’en interne" a répondu Ocon à une question de Nextgen-Auto, déplorant qu’Alonso se soit épanché dans les médias. "En interne, on n’a pas vraiment eu de discussion à propos de tout ça, on a eu des discussions avec Laurent [Rossi]."

"Mais je préfère quand ça reste en privé et qu’on s’explique d’homme à homme, lui ne l’a pas fait, c’est sorti dans la presse. Comme je l’ai dit, je garderai toujours le respect que j’ai pour lui. J’ai été déçu, certes, mais je respecte ce qu’il a fait en piste, ses titres et la motivation qu’il a, à cet âge."

De fait, le Français reconnait qu’il est soulagé de voir Alonso rejoindre sa nouvelle équipe, sous-entendant que les tensions prenaient de la place en interne : "Mais oui, je pense que c’est bien qu’il parte chez Aston Martin et qu’on fasse notre bout de chemin comme on doit le faire."

"Une satisfaction de finir devant Fernando"

Ocon tire toutefois un bilan plaisant de leur collaboration, et notamment d’avoir réussi à devancer Alonso au championnat : "Oui c’est une satisfaction de finir devant Fernando sur cette fin d’année. Je pense qu’on peut regarder ces deux dernières années en étant fiers de ce qu’on a accompli pour la marque."

"On a été proches pendant ces deux ans, certes on s’est touchés au Brésil mais en partant proches sur plus de 40 courses en deux ans, c’est quand même super propre, les batailles qu’on a eues. C’est quelque chose de travailler avec une légende comme lui et un double champion du monde."

"C’est une belle satisfaction pour moi de terminer devant lui. Il m’a fait progresser car on apprend toujours d’un coéquipier, on apprend de la manière dont un nouveau coéquipier travaille, et j’espère que lui aussi a appris de moi, ça ne va pas que dans un sens."

Mais Ocon reste objectif, et il sait aussi noter les points forts du double champion du monde : "Il y a plein d’aspects de course sur lesquels il est très fort, sur la stratégie, comprendre la course, ce qu’il doit faire, c’est un gars qui est très réveillé et très rapide dans sa tête."

"Il m’a fait découvrir pas mal de choses que je vais garder par la suite. Mais c’était le cas quand j’avais travaillé avec Daniel [Ricciardo] ou Sergio [Pérez]. On attend toujours de ses coéquipiers. Je lui souhaite le meilleur chez Aston Martin et j’espère qu’on continuera à se battre en piste."

"C’est moi qui faisais tout le travail en simulateur"

Interrogé sur sa préparation à venir sans Alonso à ses côtés, mais avec Pierre Gasly à la place, Ocon révèle qu’il espère vivre un hiver plus calme que prévu initialement. En effet, il nous apprend que le travail de développement et de marketing lui incombait en très grande majorité.

"Je l’espère, honnêtement c’était 98 % sur mon dos et 2 % sur le sien. J’étais... on ne va pas dire surmené, mais c’est moi qui faisais tout. Je faisais tout le développement du simulateur, c’est moi qui faisais tous les déplacements marketings quasiment, je faisais une très grosse partie du travail."

L’arrivée d’un nouvel équipier devrait donc permettre un programme moins prenant : "Avec Pierre, je pense qu’on pourra se partager ce travail et ça pourra m’aider à garder de l’énergie sur la saison. Je suis sûr que de ce côté, ce sera bien mieux."

En revanche, Ocon dément que le départ d’Alonso laisse une place plus importante dans l’équipe pour lui. Il assure en effet qu’au fil de ces deux années, jamais l’Espagnol n’a pris trop de place selon lui.

"Il n’y a pas de place supplémentaire. Tout le monde dit que Fernando prend beaucoup de place, Fernando ceci, Fernando cela, mais j’ai ma place comme lui l’avait, pour développer la voiture, pour les réglages je fais ce que j’ai besoin de faire avec mon équipe."

"Je vais continuer le travail que j’ai fait cette année et qui a fonctionné puisque je finis devant lui au championnat, donc je vais continuer dans cette direction, et aider l’équipe au maximum pour la suite."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos