Marko : 2022 est la meilleure saison de Red Bull en F1

Le doublé au championnat pilotes serait "un bonus"

Recherche

Par Franck Drui

8 novembre 2022 - 08:32
Marko : 2022 est la meilleure (...)

Helmut Marko a salué la saison exceptionnelle de Red Bull en 2022. Alors qu’il reste deux courses, l’équipe autrichienne a tout remporté mais elle a encore deux petits défis pour se satisfaire à 100% : sceller la 2e place au championnat pour Sergio Perez et donner à Max Verstappen deux victoires de plus, afin qu’il soit aussi le pilote qui ait gagné le plus de courses en pourcentage sur une saison.

"Il est juste de dire qu’il y a beaucoup plus de courses aujourd’hui. C’est bien d’avoir 14 victoires mais après quelques mois, tout le monde oublie ce qu’était la base, 22 courses. Il ne sera certainement pas facile de battre ce record à l’avenir mais nous voulons mieux. Il ne faut pas oublier qu’il reste encore deux courses à disputer. Si nous voulons vraiment un record net, il nous faut les 16 victoires. Bien entendu Max et la RB18 peuvent le faire mais ce n’est pas gagné non plus," confie le conseiller de Red Bull.

À quel point est-il important maintenant d’assurer la deuxième place au classement des pilotes avec Perez ?

"Si vous avez déjà réalisé tout le reste, alors vous cherchez de tels bonus. Vous avez également besoin d’une incitation pour que les gens restent motivés jusqu’au bout."

"2022 sera de toute façon la meilleure saison de Red Bull à ce jour. Parce que la concurrence est beaucoup plus grande et meilleure qu’entre 2010 et 2013."

Un succès à attribuer à Verstappen et à l’équipe

Il y a eu beaucoup de critiques sur le fait que la RB18 a été davantage développée dans le style de Verstappen. Que répond Marko à cela ? Ne le paye-t-il pas aujourd’hui ?

"Le succès dépend des deux, de la voiture et du pilote. Vous avez vu au début de la saison que Max était aussi rapide que Perez dans une voiture qui ne convenait pas à son style de pilotage. Si la voiture est mieux pour lui, alors il est une demi-seconde plus rapide. C’est l’écart que nous voyons d’habitude."

"Bien sûr, cette polémique est un non-sens. Le principal problème était le surpoids. Il fallait bien s’en débarrasser. Du côté aéro, il ne nous manquait pas grand chose."

Red Bull s’attend-elle à maintenir cette compétitivité dans le cadre du plafond budgétaire et des échelles de développements aérodynamiques qui sont plus faibles pour les meilleurs au championnat ?

"Jusqu’à présent, le plafond budgétaire n’a rien changé du tout. Pourquoi cela devrait-il être différent à l’avenir ? Il faut juste mieux se développer. Bien sûr, ce qui va nous frapper c’est que nous avons déjà moins d’heures de soufflerie après avoir remporté le championnat Constructeurs, sans parler de notre sanction. Chaque essai en soufflerie doit donc être justifié et couronné de succès. En fin de compte, cela se résume toujours à la qualité du personnel qui pense ces développement puis les essayent."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos