Leclerc estime avoir perdu la course durant le premier relais à Miami

Red Bull faisait mieux fonctionner le pneu medium que Ferrari

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 mai 2022 - 09:39
Leclerc estime avoir perdu la (...)

Après avoir perdu la tête de la course lors du premier relais au profit de Max Verstappen à Miami, Charles Leclerc pensait avoir une chance de se refaire après le passage de la voiture de sécurité mais le Néerlandais lui a finalement résisté jusqu’au bout. Le Monégasque souligne ainsi la meilleure performance de la Red Bull en pneus mediums.

"La voiture était très performante, notamment avec les pneus durs. Nous étions en difficulté avec les médiums au bout de cinq ou six tours au niveau du train avant. Nous avons perdu la course lors de ce premier relais à cause de cette dégradation. Nous devons maintenant comprendre pourquoi et maîtriser le problème lors de la prochaine course. A part ça, nous étions très compétitifs avec les durs, du moins aussi compétitifs que Max, et après la voiture de sécurité je pensais vraiment avoir une chance de pouvoir récupérer la tête, mais ça n’a pas été possible."

Le Monégasque n’a pas opposé une résistance trop importante à son rival lors du dépassement, estimant à ce moment-là qu’il prenait la meilleure trajectoire possible.

"Ca vaut toujours la peine de se battre lorsque vous luttez pour la tête. D’après mon expérience des essais libres, l’adhérence était très mauvaise à cet endroit là et je ne m’attendais pas à ce que Max en ait autant. C’était malgré tout bien pour mieux en course. Donc en regardant arrière, on se dit toujours qu’il était toujours possible de faire mieux, mais j’ai pensé que rester sur la trajectoire de course était la meilleure chose à faire à ce moment-là, même si ça n’a pas fonctionné."

Outre la dégradation des pneus, Leclerc voit la vitesse de pointe comme un autre avantage de Red Bull par rapport à Ferrari.

"La vitesse en ligne droite un peu. Mais encore une fois, je pense que ce sont juste les caractéristiques des deux voitures. Red Bull est assez rapide en ligne droite ; nous sommes assez rapides à moyenne et haute vitesse – mais en course je dois dire que j’ai été assez surpris que nous peinions un peu plus qu’eux dans les virages à basse vitesse. Donc, c’était aussi une faiblesse des pneus médium sur notre F1, et nous devons nous pencher là-dessus."

Le Monégasque n’a désormais plus que 19 points d’avance au championnat des pilotes et insiste sur l’importance de mieux comprendre le fonctionnement des gommes Pirelli.

"Dans une course, ce dont nous avons besoin, en particulier sur les gommes plus tendres, sur le médium aussi, c’est une meilleure gestion de nos pneus. Il me semble que cela fait déjà deux courses qu’en termes de rythme qu’ils sont un peu plus forts et gèrent mieux ces pneus. Ensuite, en qualifications, nous avons toujours réussi à mettre ces pneus dans la bonne fenêtre, ce qui nous aide mais sur les longs relais, nous avons un peu plus de mal par rapport à eux."

Leclerc se retrouve donc dans la position du pilote "chassé" après cinq Grands Prix disputés, mais ce statut ne lui pose pas de problème.

"Bon, je pense qu’on n’est qu’à une seule position depuis le début de la saison, la première, ce qui veut dire qu’on est chassés pour l’instant. Pour être honnête, j’aime bien cette position, car cela signifie que vous faites quelque chose de bien. Mais c’est aussi vrai que ça fait deux courses que l’écart se réduit petit à petit. Mais oui, ça ne me dérange pas vraiment pour être honnête quelle que soit la position dans laquelle je me trouve, je veux juste être le plus compétitif. Et pour le moment, il semble que Red Bull ait le dessus lors des courses."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos