Leclerc est ’vraiment surpris’ par sa pole position à Melbourne

Sainz s’est raté mais Ferrari attend beaucoup de la course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 avril 2022 - 09:54
Leclerc est 'vraiment surpris'

Charles Leclerc a signé sa deuxième pole position en trois courses cette saison. Le pilote Ferrari s’élancera pour la troisième fois consécutive en première ligne demain, et il n’a pas caché sa joie d’avoir réussi son meilleur tour du week-end lors de la fin des qualifications.

"C’était bien, d’autant plus que j’ai toujours été en difficulté sur ce circuit par le passé, je ne sais pas, il ne me convenait pas" se souvient Leclerc. "Mais ce week-end, on a travaillé dur, c’était un peu difficile pendant les trois séances libres."

"J’ai pu faire de bons tours mais sans réussir à tout mettre bout à bout. Mais en Q3, j’ai réussi à tout mettre bout à bout et c’était génial, et je suis vraiment heureux de m’élancer en pole demain."

La Ferrari a semblé afficher un bon équilibre tout au long du week-end, et un comportement aussi sain que lors des deux premières courses. Leclerc espère pouvoir le confirmer en course et admet sa surprise face à son rythme ce samedi.

"Oui, la voiture est bien à piloter, les Red Bull étaient très rapides en EL2 pendant les longs relais, mais nous l’étions aussi. Je suis vraiment surpris par notre rythme en qualifications, tout est possible demain, on devra prendre un bon départ et on espère pouvoir garder cette position."

De l’autre côté du garage Ferrari, c’était la douche froide pour Carlos Sainz. Le pilote espagnol s’élancera en neuvième position après avoir totalement raté sa dernière partie de la séance qualificative.

"On a mal géré notre Q3" reconnaît Sainz. "On est sortis avec du retard, deux ou trois minutes, ce n’était pas idéal pour chauffer les pneus. J’ai fait plein d’erreurs, ce n’était pas une situation idéale."

"Pour demain, en partant de si loin, ça va être difficile de revenir car en plus, ils ont enlevé une zone de DRS. Je ferai au mieux pour revenir dans le top 4, ce que notre F1 mérite au minimum. C’est juste de la déception pour le moment, mais je suis content pour Charles."

Qu’a-t-il à dire à Mattia Binotto, son patron ?

"Il sait que je suis en colère. Ferrari ne devrait pas connaitre ces problèmes qui m’ont forcé à sortir en retard. C’est juste un désastre. Je pouvais viser la pole et tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos