Leclerc est ’dégoûté’ par l’erreur de Ferrari : ’On a tout mis à la poubelle’

Le Monégasque se plaint d’un Grand Prix "super brouillon"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 mai 2022 - 18:53
Leclerc est 'dégoûté' par (...)

Charles Leclerc a terminé quatrième du Grand Prix de Monaco de F1, après avoir totalement dominé la première partie de la course. Le pilote Ferrari a été victime d’une erreur stratégique de son équipe, qui n’a pas voulu tenter de passer directement des pneus pluie aux slicks, comme il l’avait demandé.

Par la suite, il est rentré aux stands lorsque Ferrari l’a appelé, mais Carlos Sainz y avait déjà été convié, et il a perdu une poignée de secondes, qui l’a fait ressortir en quatrième position.

"Je suis dégoûté, dégoûté. J’ai fait tout ce qu’il fallait depuis le début de course, ce choix-là, je l’avais demandé quatre tours avant, j’avais dit qu’on pouvait aller directement sur les slicks mais que ce n’était pas le moment et qu’il fallait attendre un peu" a déclaré Leclerc.

"C’est comme ça, mais il faut pas que ça arrive trop souvent dans l’année, car aujourd’hui, on avait tout pour gagner et on a tout mis à la poubelle, encore une fois à la maison. La saison est longue, on a la performance pour se rattraper, mais on peut pas se permettre de faire des courses comme ça."

"Dans des situations comme ça c’est très compliqué. Je disais l’état de la piste, l’équipe a pris la décision, et je pense qu’ils ont pensé que c’était la meilleure chose pour moi mais ça ne l’était pas. C’est difficile à accepter mais c’est comme ça, aujourd’hui je ne pouvais rien faire de plus."

Leclerc espère que Ferrari ne commettra plus de telles bourdes stratégiques, et il confirme que son énervement à la radio était dû à la double consigne de Ferrari : "J’espère qu’on apprendra de cette erreur et que la prochaine fois, on prendra la bonne décision."

"Je me suis énervé parce qu’on m’a dit de m’arrêter, et une fois que j’étais dans les stands on m’a dit de rester en piste. Tout était super brouillon aujourd’hui et il faut qu’on soit aussi bon ici qu’ailleurs, aujourd’hui on l’était clairement pas."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos