Formule 1

Le Hungaroring prolonge son accord avec la F1 jusqu’en 2037

Des travaux vont être effectués

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 août 2021 - 08:40
Le Hungaroring prolonge son accord (...)

Un accord de principe a été signé entre la Formule 1 et le Hungaroring pour étendre le contrat qui les lie jusqu’en 2037. Après une édition 2021 complètement folle, le tracé hongrois a prolongé son contrat déjà très long et devrait rester au calendrier jusqu’en 2037, ce qui sera la 52e édition de l’épreuve !

Des rénovations interviendront sur les infrastructures du circuit, mais pas sur la piste - hormis des resurfaçages - car ce sont les bâtiments qui ont été jugés vieillissants. La première phase de travaux aura lieu avant l’été 2022 et la suite en 2023.

"Nous sommes très heureux de la date de 2037" a déclaré le PDG du Hungaroring, Zsolt Gyulay. "Il y a de très bonnes choses qui se passent dans le sport automobile hongrois en ce moment, et l’une d’entre elles est le renouvellement du Grand Prix. Les plans seront prêts en septembre, puis la rénovation se fera en trois phases."

"La première concerne le bâtiment des bureaux et l’entrée principale, avec une boutique, un café et tout ce qui va avec. La deuxième phase concernera la tribune et les 10 000 m2 d’espace événementiel derrière elle, et la troisième concernera le paddock et le bâtiment principal."

Le ministre hongrois de l’Innovation et de la Technologie, László Palkovics, renouvelle sa volonté de poursuivre avec la F1 : "J’ai assuré à Stefano Domenicali que le gouvernement hongrois veut continuer à accueillir la F1 en Hongrie. Nous avons un accord financier jusqu’en 2032 et j’ai suggéré que nous aimerions le prolonger de cinq ou dix ans."

"Il a été accepté qu’après 2032, nous ayons cette option jusqu’en 2037, et nous aurions donc la F1 en Hongrie jusqu’en 2037. Bien sûr, il y a beaucoup à faire, cette piste a été construite en 1986, elle est rustique et c’est une relique du passé, elle n’est plus aux normes modernes."

Palkovics veut innover l’an prochain et a demandé à Mercedes-AMG d’utiliser en 2022 une safety-car autonome. Il semble peu probable de voir un système autonome rouler assez vite pour que les F1 gardent leurs gommes en température, et le ministre suggère cela juste pour les tours de reconnaissance.

"Comme la conduite autonome est également importante en Hongrie, j’ai suggéré que la voiture de sécurité avant le premier tour pourrait être remplacée par une Mercedes AMG à conduite autonome."

"Évidemment, nous devons mettre cela au point, mais le directeur de l’usine Mercedes de Kecskemét était auparavant à la tête d’AMG, donc cela pourrait se faire l’année prochaine.”

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less