Formule 1

Le changement des pneus Pirelli cette année coûte cher à Ferrari

Un comportement inverse à celui de 2018

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 mai 2019 - 09:22
Le changement des pneus Pirelli (...)

La Scuderia Ferrari essaie de résoudre une équation difficile avec sa monoplace 2019. En effet, la SF90 manque d’appui, ce qui lui empêche de mettre assez d’énergie dans les pneus et ainsi les mettre dans la fenêtre optimale de fonctionnement. Mattia Binotto explique les raisons de ces difficultés.

"Les pneus de cette saison sont très différents de ceux de la saison dernière" explique Binotto. "La principale différence, c’est que l’année dernière, les pneus chauffaient beaucoup et nous étions concentrés sur le refroidissement des pneus autant que nous le pouvions, pour qu’ils continuent à fonctionner car plus la température était basse, meilleure était l’adhérence."

"Les pneus de cette saison sont très différents à cet égard. Il est plus difficile de les faire chauffer et d’atteindre leur fenêtre de fonctionnement. Comment pouvons-nous y arriver ? On peut y parvenir par les températures de freinage, c’est le refroidissement des jantes, mais aussi par l’appui aéro."

"Non seulement l’appui a une valeur absolue, mais ça permet aussi de l’équilibrer à haute et à basse vitesse. Cela peut être aussi bien comment vous pouvez cibler votre efficacité de développement aérodynamique par rapport à l’appui aérodynamique maximal lui-même."

Néanmoins, il considère la Ferrari comme performante : "Je pense que nous avons une voiture assez efficace, comme vous pouvez le voir sur les lignes droites, mais cela ne veut pas dire que nous avons la voiture qui a l’appui le plus élevé. Il est juste de se demander si nous ne devrions pas chercher d’autres objectifs globaux sur la façon d’atteindre la performance finale."

Il sous-entend que les améliorations doivent être apportées dans d’autres domaines que l’appui : "Ce qui nous manque, c’est de l’adhérence avec les pneus parce que nous ne sommes pas capables de les faire fonctionner correctement. Et c’est l’interaction entre l’aéro et la mécanique."

"Vous pouvez régler votre voiture pour qu’elle soit rapide à haute vitesse, puis vous manquez un peu d’équilibre et de performance à basse vitesse. Si une voiture est bien équilibrée, vous avez des performances à moyenne, haute et basse vitesse - et ce qui nous manque, c’est tout cela dans toutes les conditions."

"Nous devons développer la voiture. Nous devons progresser pour faire quelques changements sur les suspensions avant, comme nous pouvons changer l’aéro, comme nous pouvons changer le refroidissement. Mais je ne pense pas que quelque chose n’aille fondamentalement pas avec les suspensions."

Ferrari

expand_less