Lauda manque à Wolff : ’Une partie de ma vie en F1 a disparu’

"Je pense donc à lui tous les jours"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 janvier 2023 - 14:01
Lauda manque à Wolff : 'Une (...)

Plus de trois ans après le décès de Niki Lauda, qui était président non-exécutif de Mercedes F1, Toto Wolff assure que son compatriote lui manque toujours. Le directeur de l’équipe explique que l’expérience en Formule 1 n’est plus la même pour lui depuis 2019.

"Avant tout, il me manque en tant qu’ami" a déclaré Wolff au podcast Beyond the Grid. "Nous avons passé tellement de temps ensemble, à nous rendre à chaque course, à chaque dîner du week-end, nous nous retrouvions pour discuter de ce qui s’était passé dans la journée ou des affaires familiales."

"Et cet ami est parti. C’est comme si une partie de ma vie en Formule 1 avait disparu. Et j’ai dû me recalibrer, mais il y a des soirs où je n’ai pas envie de rencontrer quelqu’un d’autre ou d’aller à des événements où je savais que c’était un soir où j’aurais pu m’asseoir avec Niki à une table et rire."

"Ces jours sont révolus, alors je vais prendre le room service tout seul. Je pense donc à lui tous les jours. En particulier la saison dernière aussi, je suis sûr qu’il aurait été un excellent partenaire et une caisse de résonance."

Susie Wolff, la femme de Toto, est parfois présente, mais ce n’est pas toujours le cas, et les week-ends lui paraissent alors un peu longs : "Quand je n’ai pas Susie avec moi sur les courses, ou un ami, cela peut être un moment de solitude parce que je n’ai pas envie de bavarder."

"Je veux laisser mon équipe en paix, pour qu’elle ait aussi ses carrières et ses réunions, car quand je suis là, c’est peut-être plus stressant. Donc oui, c’est le room service littéralement, ça me donne le temps de réfléchir."

Lauda "s’ennuyait" quand les choses étaient faciles

Wolff pense que Lauda aurait aimé une saison comme 2022, où Mercedes a dû faire face à des difficultés. Il se rappelle du triple champion du monde de F1 comme d’une personne aimant résoudre les problèmes.

"Il adorait ça. Quand les choses étaient trop faciles, il s’ennuyait. Quand ça devenait difficile, c’est là que sa détermination ressortait. Il sentait et il se demandait ’que pouvons-nous faire pour changer ça ?’."

"Il était très doué pour simplifier les choses, et dire ’vous réfléchissez trop’. Il faut que ça se résume à une seule solution, et c’est quelque chose que j’ai appris de lui parfois, de ne pas trop réfléchir."

Récemment, Mercedes a baptisé une route de son usine de Brackley au nom de Lauda, et Wolff en est ravi. Il révèle que c’est Bradley Lord, le directeur de la communication de l’équipe, qui a eu l’idée de cet hommage, même s’il pense que le principal intéressé ne serait pas vraiment touché.

"C’est tout à l’honneur de Bradley et de l’équipe marketing d’avoir eu cette idée. Mais, en fin de compte, nous avons bien ri parce que Niki aurait ridiculisé cette idée et aurait dit ’qu’est-ce que vous faites les gars ? Qui s’en soucie ?’"

"Il y avait un large public lorsque nous l’avons dévoilé et Niki aurait dit, ’pourquoi ne travaillez-vous pas ?’. C’était donc une bonne façon de se souvenir de Niki et de sa façon d’être !"

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos