Latifi au Canada : son premier GP à domicile sera-t-il son dernier ?

Williams arrive à Montréal avec peu de certitudes

Recherche

Par Alexandre C.

16 juin 2022 - 14:09
Latifi au Canada : son premier GP à (...)

Sans évolutions, Williams recule clairement dans la hiérarchie et cela vaut davantage encore pour un Nicholas Latifi qui apparaît de plus en plus perdu, y compris en course – le Canadien n’a pas respecté les drapeaux bleus lors de la dernière épreuve et récolté une pénalité…

Pour Nicholas Latifi, il y a cependant un soulagement à venir : il disputera, enfin, son premier Grand Prix à domicile ce week-end à Montréal ! Car la course fut effectivement annulée ces deux dernières années. Ce sera aussi peut-être son dernier car les rumeurs de remplacement par Oscar Piastri par l’an prochain ne font que monter…

Nicholas Latifi peut-il briller devant son public ? Ou quoi qu’il en soit, moins mal performer ?

« Je suis très excité de me rendre enfin au Canada pour ma première course à domicile ! Avoir l’opportunité de concourir à la maison et de voir tous les fans canadiens sera un grand sentiment. »

« C’est un autre circuit avec de longues lignes droites, sur lesquelles nous semblons compétitifs. Cependant, certains virages ne sont pas particulièrement bien adaptés à notre voiture, d’après mon expérience des essais libres, ce qui pourrait équilibrer un peu les choses pour nous. Comme on dispute deux courses d’affilée, nous avons la chance de laisser Bakou derrière nous et d’utiliser immédiatement ce que nous avons appris pour tirer le meilleur parti de ce week-end. »

Alexander Albon lui a déjà disputé un Grand Prix sur ce tracé, en 2019, et débutera donc avec un léger avantage technique sur son coéquipier.

« Le Canada est un circuit cool et c’est génial d’y revenir. J’y ai déjà couru une fois en 2019 et c’est un bon mélange de chicanes avec un bon enchaînement. Donc, si vous êtes bon dans les chicanes, vous avez tendance à être assez bien là-bas. Il y a aussi les murs qui rendent le circuit très excitant. J’aime vraiment être à Montréal et évidemment, c’est une course à domicile pour Nicky. J’ai hâte que le week-end commence. »

Dave Robson, directeur de la performance, analyse enfin comme à son habitude les défis techniques du tracé.

« La configuration du circuit se prête à de bonnes courses et dépassements et rend les stratégies multiples attrayantes. Pirelli apporte ses composés les plus tendres, qui sont les mêmes que ceux que nous avons utilisés à Monaco et Bakou. Cependant, la combinaison du tracé du circuit et de la rugosité du tarmac rend ce circuit unique en termes de comportement des pneus. N’ayant pas roulé sur le circuit depuis deux ans, nous devrons voir comment le tarmac a évolué depuis notre dernière visite. »

« L’efficacité aérodynamique, l’unité de puissance et les performances de freinage sont toutes des éléments clés qui doivent être pensées, de même que le rebondissement et le franchissement des vibreurs, surtout avec la génération actuelle de voitures de F1. Comme toujours, nous utiliserons les séances du vendredi pour examiner ces compromis et comprendre le comportement des pneus. »

« Pour Nicholas, les récentes interruptions du calendrier de la F1 par le Covid-19 signifient que cet événement marque son premier week-end complet de F1 à domicile. Toute l’équipe se réjouit du soutien local que Nicholas recevra. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos