Formule 1

La visière de Grosjean a fondu mais il n’a pas inhalé de fumée

Ian Roberts raconte la prise en charge du pilote Haas F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 novembre 2020 - 20:42
La visière de Grosjean a fondu mais (...)

La scène de l’accident de Romain Grosjean à Bahreïn a montré le courage des travailleurs de la sécurité en Formule 1. Le docteur Ian Roberts est sorti de la voiture médicale, arrivée sur les lieux juste après l’accident, et s’est immédiatement dirigé vers le crash pour ensuite aider le Français à se mettre en sécurité (photo).

Il raconte ce qu’il a vu, le comportement du pilote Haas F1, évidemment très choqué, mais aussi le travail accompli par le matériel qui était destiné à protéger la vie de Grosjean, à commencer par son casque.

"Je crois que je lui ai dit de s’asseoir" a déclaré Roberts. "On pouvait voir qu’il tremblait beaucoup et que sa visière était complètement opaque, et en fait elle avait fondu. J’ai pu enlever son casque pour vérifier que tout le reste allait bien."

"Il avait mal au pied et aux mains, donc je savais que c’était assez sécurisé pour le déplacer dans la voiture médicale, juste un peu plus protégé, pour mettre du gel sur ses brûlures et l’emmener dans l’ambulance pour aller au centre médical."

Roberts révèle que Romain Grosjean n’a inhalé aucune fumée pendant les 28 secondes qu’a duré son passage dans les flammes : "Avec ce genre de choses, ce sont les flammes et l’inhalation de fumée qui peuvent poser des problèmes de voies respiratoires. Mais en fait, rien n’est allé dans son casque, et nous avons vérifié son casque aussi."

"Il faut certainement le vérifier sur un aspect clinique, et nous étions plutôt satisfaits après l’avoir examiné, au niveau des blessures qui auraient pu menacer sa vie. Il fallait juste le mettre à l’aise avec les blessures qui étaient visibles."

Le médecin de la FIA a également loué le travail du commissaire qui l’accompagnait avec un extincteur : "C’était une scène étrange, où l’on a une moitié de voiture qui pointe dans la mauvaise direction et au travers de la barrière."

"C’était juste une grosse masse de chaleur. J’étais en train d’étudier la situation et à ce moment-là, j’ai vu Romain essayer de sortir. On avait besoin d’un moyen de l’atteindre. Il y avait le commissaire avec l’extincteur, et cet extincteur était juste assez pour repousser les flammes, et Romain est allé assez haut, j’ai pu l’attraper te le tirer derrière la barrière."

Alan van der Merwe, qui est le conducteur de la voiture médicale dans laquelle se trouve Ian Roberts, a lui aussi assisté à l’accident et à ses conséquences, mais avoue qu’il n’était pas préparé aux images qu’il a vues.

"Beaucoup de notre métier est de la préparation, mais quand on voit quelque chose comme ça, c’est une combinaison de choses que l’on a pas vues avant" note Van der Merwe. "Je n’avais pas vu un incendie de ce genre depuis que je conduis la voiture médicale, c’était un territoire nouveau, et l’on ne pouvait être préparés qu’avec nos idées."

"On fait énormément de checklists et de préparation de scènes, on parle de scénarios, mais c’était de la folie. Honnêtement, on voyait une moitié de voiture et l’on ne voyait pas l’autre, juste une énorme boule de feu. On avait littéralement quelques secondes, il faut vite penser. La préparation vous amène jusque-là, mais il faut ensuite de l’instinct et une réflexion rapide."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less