Formule 1

Deux départs, deux accrochages : ‘une nuit de malchance’ pour Alfa Romeo et Räikkönen

Mais chacun est soulagé pour Romain Grosjean

Recherche

Par Alexandre C.

29 novembre 2020 - 20:35
Deux départs, deux accrochages : (...)

15e du Grand Prix de Bahreïn, Kimi Räikkönen aura tout de même réussi à finir devant son coéquipier, et malgré un aileron avant endommagé qui lui a coûté un très long arrêt (plus de 10 secondes) aux stands et des pertes de point d’appui.

Les Alfa Romeo n’étaient pas dans le rythme et le principal, pour le Finlandais, se situait surtout du côté de l’équipe suivant Alfa Romeo au classement des constructeurs, c’est-à-dire Haas…

« Comme tout le monde, je suis heureux de voir que Romain aille bien : personne n’est habitué à voir des accidents comme ça de nos jours, alors c’est important de voir qu’il a pu s’en sortir. Mais une fois que la course redémarre et que vous êtes dans la voiture, vous vous concentrez sur cela : malheureusement, ma course a été compromise car j’ai eu des dégâts lors des deux départs. Mon fond plat a été endommagé au premier départ, puis à l’aileron avant et au côté droit, toujours sur le fond plat, dans le second et cela m’a enlevé beaucoup de performance. La voiture a été rapide dans les premiers tours après les arrêts, mais les dégâts ont fait chuter le rythme rapidement. C’est dommage, car le feeling était bon dans les tours de mise en grille, mais nous n’avons pas pu faire fructifier ce potentiel. »

Dans l’autre Alfa Romeo, Antonio Giovinazzi s’était en fait arrêté lors de la toute dernière voiture de sécurité, après la panne moteur de Sergio Pérez, pour tenter un coup stratégique en chaussant des tendres... Il n’y avait de toute façon rien à perdre, mais la course s’est arrêtée trop tôt pour le pilote italien.

« J’ai été vraiment soulagé de voir Romain se sortir de cet énorme accident - le voir sortir de la voiture a été la meilleure chose de la soirée. J’espère que ses blessures ne sont pas trop graves et qu’il pourra bientôt revenir parmi nous. Quant à la course, j’ai fait un excellent départ et j’ai gagné beaucoup de places avant le drapeau rouge - j’étais 11ème, mais j’ai été ramené en P14 au restart. Le deuxième départ n’a pas été aussi bon et après cela, je me suis installé dans un rythme : notre rythme était assez bon mais j’ai le sentiment que nos choix pour la course n’ont pas été aussi payants que nous l’avions prévu. Nous avons choisi de rester sur les pneus durs et nous ne nous sommes arrêtés que lorsque la voiture de sécurité finale est sortie, mais cela n’a pas fonctionné pour nous au final. Il est temps de nous concentrer sur la semaine prochaine et d’espérer que cela se passe mieux. »

Quant à Frédéric Vasseur, après le terrible accident de Romain Grosjean, il rendait hommage au travail effectué par la FIA sur la sécurité.

« Avant de se pencher sur le résultat sportif, il est important d’exprimer notre soulagement de voir Romain Grosjean s’en sortir relativement indemne d’un accident aussi terrifiant. Voir les images sur nos écrans de télévision a été une expérience à couper le souffle et le résultat de cet incident témoigne des grands progrès réalisés par la FIA et la F1 pour rendre notre sport plus sûr. On ne peut jamais se reposer sur ses lauriers lorsque la sécurité est en jeu, mais il est réconfortant de voir que les leçons sont mises en pratique. »

« Quant à la course, ce fut une nuit de malchance au cours de laquelle nous avons eu la possibilité d’obtenir un bon résultat qui nous a été enlevée par quelques circonstances malheureuses. Le départ formidable d’Antonio a été annulé par le drapeau rouge et la course de Kimi a été compromise car il a subi des dommages lors des deux départs de la course. Ce fut un week-end difficile, mais tout ce que nous pouvons faire maintenant, c’est nous concentrer sur la course de la semaine prochaine. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less