Formule 1

La gestion des pneus, le point fort de Latifi chez Williams F1

Mais il doit encore progresser en qualifications

Recherche

Par Alexandre C.

18 septembre 2020 - 16:36
La gestion des pneus, le point fort (...)

9-0 : Nicholas Latifi est mené 9 à 0 en qualifications par George Russell chez Williams. Le pilote du giron Mercedes est même sur une série de 30 victoires à 0 sur ses coéquipiers en qualifications, si l’on inclut le passage de Robert Kubica à Grove.

Pour autant, en course, l’écart semble se réduire entre Nicholas Latifi (qui a signé deux 11e places) et George Russell (une seule 11e place). Le Canadien sait donc prioritairement où il doit progresser : le samedi, pas le dimanche !

« Pour se qualifier le samedi, pour tout mettre ensemble, c’est plus difficile pour moi. Si une chose tourne mal, ou si la voiture ne répond pas exactement à mes besoins dans mon ressenti, j’ai du mal à en tirer le meilleur parti à chaque fois. C’est donc un domaine dans lequel je dois m’améliorer. »

Le point fort de Nicholas Latifi, c’est donc la course, et plus particulièrement la gestion des pneus. Il aura notamment beaucoup appris sur ce plan en F2 même si...

« En général, les progrès de mon côté… je sens que chaque course me donne plus d’expérience et en particulier sur le plan du rythme de course. »

« J’ai l’impression de faire de grands progrès dans la compréhension quand il s’agit de traiter ces pneus. C’était l’un de mes points forts en F2, mais c’est malheureusement très différent en F1. Mais j’ai l’impression de faire de bons progrès ces dernières courses et d’être plus ou moins au niveau de ce dont j’ai besoin pour être avec mes concurrents. »

Pour un rookie, avoir autant de Grands Prix en si peu de temps (9 courses en 11 semaines), est-ce une chance ? Ou bien Nicholas Latifi manque-t-il de temps pour faire le point sur ses progrès et lacunes ?

« Je pense que c’est génial parce que vous êtes projeté directement dans la prochaine course et que vous gardez le rythme, vous n’avez pas d’interruption dans le pilotage donc tout est frais dans votre esprit.

« Mais je pense que si vous voulez travailler sur des choses vraiment importantes et fondamentales, que ce soit dans le simulateur ou en dehors du baquet, vous n’avez pas autant de temps pour traiter ou digérer ou travailler physiquement sur certaines choses, vous y retournez directement, donc cela dépend de votre situation. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less