Formule 1

La F1 vise des moteurs ‘puissants et émotionnels’ en 2025, vote repoussé sur la BoP

Les motoristes potentiels inclus dans le groupe de travail pour 2025

Recherche

Par Alexandre C.

11 février 2021 - 18:08
La F1 vise des moteurs ‘puissants et (...)

La première réunion de la Commission F1 en 2021 s’est donc tenue aujourd’hui, 11 février, dans un format en ligne.

Des sujets majeurs y ont été discutés, avec des résultats "positifs" selon la FIA. Comme nous vous le rapportions, le GP du Portugal a été confirmé, les courses sprint qualificatives ont reçu un premier avis favorable. Le gel des moteurs à partir de 2022, pour satisfaire Red Bull et AlphaTauri, a été abordé en premier lieu.

La FIA précise aujourd’hui que ce gel a été décidé « à l’unanimité » par les équipes comme par les motoristes.

Mais d’autres questions ont pu également être soulevées.

La question d’une BOP (balance of performance, pour niveler les performances si un motoriste venait à avoir du retard en 2022) n’a pas été tranchée. « Aucun mécanisme d’équilibrage des performances des moteurs actuels au moment de leur gel, ou après, n’a encore été convenu » précise-t-on à la Fédération.

« L’option d’un équilibrage des performances, également connu sous le nom de Balance of Performance (BoP), a de nouveau été proposée. Toutefois, aucun accord n’a encore été trouvé à ce sujet et une décision formelle est toujours en suspens » a confirmé un porte-parole de la F1. Cela veut-il que Mercedes bloquerait ce vote ?

La discussion autour de la prochaine génération d’unité de puissance, pour 2025 et non 2026, a été poursuivie.

La FIA annonce ainsi qu’un « groupe de travail de haut-niveau a été établi. » Il comprend les motoristes actuels, ainsi que les motoristes qui pourraient arriver potentiellement en F1 d’ici 2025 (Volkswagen ?). Il inclut aussi les fournisseurs de carburant.

« Les principaux objectifs de l’unité de puissance 2025 sont les suivants :

 Durabilité environnementale et pertinence sociale et automobile
 Un carburant entièrement durable
 Créer une unité de puissance puissante et émotionnelle
 Réduction significative des coûts
 Attractivité pour les nouveaux manufacturiers et motoristes
 Accréditation environnementale. »

En outre, Pirelli a eu gain de cause sur le nombre de jours d’essais pour développer les 18 pouces de 2022. Le nombre de jours d’essais va passer de 25 à 30. Ce qui est un vrai soulagement après une année 2020 forcément perturbée par la pandémie.

Enfin s’agissant de la mise en place et du contrôle des budgets plafonnés, « des sujets variés » ont été discutés autour de la table virtuelle. Là encore, un « groupe de travail » sera créé. Il inclura les top-managers des équipes et les pilotes. Cela veut-il dire qu’on parlera salaire des pilotes ? Peut-être...

Tous ces changements doivent maintenant approuvés par le Conseil Mondial du Sport Automobile, ce qui devrait être fait sans surprise.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less