Formule 1

L’idée de la Q4 a du plomb dans l’aile

Pour deux raisons principales

Recherche

Par Olivier Ferret

16 avril 2019 - 12:43
L'idée de la Q4 a du plomb dans (...)

A Shanghai, les discussions se sont poursuivies entre les team managers pour savoir si une Q4 apporterait un peu plus de piquant aux qualifications à partir de 2020.

Mais le format n’apparait pas vraiment populaire pour deux raisons principales.

La première, c’est que si les trois top teams passent en Q4 (ce qui se fera dans la grande majorité des cas), les deux autres pilotes qualifiés pour cette séance à 8 pilotes n’auront aucun intérêt à tourner ou prendre des risques. Il y a donc de grandes chances de les voir rester au garage et se contenter des 7e et 8e places.

La deuxième c’est l’augmentation des coûts qui serait induite par la nécessité d’avoir au moins un si ce n’est deux trains de pneus neufs supplémentaires pour toutes les équipes, soit une augmentation des coûts pour Pirelli de 10% au minimum. Cela paraît un peu trop cher.

Mario Isola, le responsable de Pirelli F1, propose lui de rester avec le même nombre de gommes, ce qui permettrait d’ajouter un peu plus d’imprévisibilité puisque les équipes seraient contraintes de ne tenter qu’un seul run par séance, ou même être obligées de parfois se sauver avec un train de pneus ayant déjà roulé.

Pour l’instant, l’idée de la Q4 a du plomb dans l’aile mais elle n’a pas encore été enterrée !

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less