Haas F1 est ’vite allée en enfer’ avec sa VF-23 qui ne progressait pas

"Nous n’avons trouvé aucune performance dans la voiture"

Par Franck Drui

4 décembre 2023 - 10:27
Haas F1 est 'vite allée en (...)

Le patron de l’équipe Haas F1, Gunther Steiner, a admis qu’ils étaient "vite allés en enfer" en 2023 lorsque la VF-23 n’a pas réussi à gagner de performances en termes de développement en soufflerie, ce qui a incité le changement de concept vu en fin d’année.

Bien que la refonte, qui a amené Haas sur la voie du concept Red Bull, n’ait pas donné de résultats probants sur la piste, Steiner a déclaré que la nouvelle direction était nécessaire car aucune performance supplémentaire ne pouvait être extraite de leur ancien concept.

En lui demandant si la saison 2023 était la "saison de l’enfer" pour Haas F1, Steiner a répondu : "Oui, ou presque l’enfer !"

"Le début de l’année n’a pas été trop mauvais, mais ensuite nous sommes vite allés en enfer."

"Nous avons bien commencé et j’étais convaincu que nous pouvions continuer à progresser, mais nous n’avons trouvé aucune performance dans la voiture. Nous sommes retournés en soufflerie et n’avons rien trouvé."

"Et puis à un moment donné, nous avons décidé de changer le concept de la voiture car il ne restait plus rien dedans. Il n’y avait plus de jus dans ce concept."

"Nous sommes entrés dans la soufflerie et en sommes sortis avec la même force d’appui."

Ces dernières années, Haas F1 faisait confiance à des jeunes pilotes puis a fait volte-face après l’expérience Mick Schumacher / Nikita Mazepin, en recrutant d’abord Kevin Magnussen pour remplacer le Russe (à cause du conflit en Ukraine) puis Nico Hulkenberg.

Steiner maintient que ce choix a été "le bon et s’est avéré très précieux pour l’équipe" alors qu’elle cherche à se remettre sur le bon chemin, affirmant que lorsqu’un pilote avec plus de 200 Grands Prix comme Hülkenberg dit quelque chose, on peut lui faire confiance. Même si ce dernier n’a pas mâché ses mots sur son équipe !

"Je ne suis pas content non plus," insiste-t-il. "On ne peut pas se contenter de la dixième place."

"Evidemment, les pilotes n’avaient aucun doute sur le fait que la voiture n’était pas là où elle devrait être et ils étaient tous les deux d’accord sur le fait que nous n’allions nulle part."

"Avec Nico, ce qui est bien avec l’expérience qu’il a, quand il parle, vous savez ce qu’il a déjà fait ou vécu et vous pouvez alors avoir confiance quand il dit que la voiture n’est pas bonne et cela a été très utile."

"Cela vous donne simplement de l’assurance, vous ne vous demandez pas si c’est la voiture ou le pilote."

"Et cette combinaison de constats, c’est-à-dire aucune performance gagnée dans la soufflerie et les pilotes disant que la voiture est difficile à conduire, ça a prouvé que c’est bien le concept de la voiture."

"Maintenant en disant cela, ça n’a pas résolu notre problème ! Mais nous savons que nous devons le faire."

Il n’en reste pas moins que la VF-23 était une des monoplaces les plus compétitives parfois sur un tour. Et elle termine la saison à moins d’une seconde de la Red Bull. De quoi se féliciter des règlements qui ont rapproché les équipes ? Haas F1 peut-elle créer la surprise ?

"Oui, ils fonctionnent. Mais si nous sommes à une seconde et que tout le monde est à 1 ou 2 dixièmes, ce n’est pas bon non plus. Nous avons d’autres objectifs pour le moment, nous voulons revenir dans le top 10 en course. Notre objectif n’est pas de battre Max."

"La question est plus générale de savoir si c’est bon pour le sport que quelqu’un domine autant. Et je pense que les autres doivent s’améliorer."

"On ne peut jamais reprocher au vainqueur d’être trop bon. J’y crois fermement : si quelqu’un d’autre fait mieux que vous, ne lui reprochez pas d’être si bon."

"Vous ne pouvez rien faire de mal à Max, mais vous devez plutôt vous assurer de vous améliorer. Il existe de nombreuses équipes avec les mêmes qualités, la même infrastructure et le même nombre de personnes que Red Bull."

"Évidemment, nous ne sommes pas dans cette liste, mais certaines équipes devraient être capables de le faire. Il n’est pas question que cette domination perdure indéfiniment."

Haas F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos