Formule 1

Grâce aux budgets plafonnés, les pilotes vont ‘faire chanter’ les équipes de F1

Selon Marko, ils redeviennent le facteur discriminant

Recherche

Par A. Combralier

2 novembre 2019 - 14:06
Grâce aux budgets plafonnés, les (...)

Ferrari peut encore, théoriquement, utiliser son veto pour s’opposer à la réglementation 2021, approuvée par le Conseil du Sport Mondial Automobile. Mattia Binotto, en conférence de presse, a publiquement écarté cette perspective.

Mais Helmut Marko, du côté de Red Bull, n’y croit pas et se méfie plus que jamais.

« Ferrari a toujours fait ce qu’ils avaient voulu. Vous ne pouvez jamais compter sur cet accord » a-t-il lancé dans le paddock d’Austin.

Poursuivant sur les conséquences de ce règlement 2021, Helmut Marko a estimé que les pilotes en seraient les « grands gagnants. »

« Puisque les voitures deviendront plus semblables, les pilotes seront le facteur le plus important. Des pilotes comme Lewis Hamilton, Max Verstappen et Charles Leclerc en bénéficieront. En cas de désaccord, ils pourront faire un chantage et cela pourrait rapidement vous coûter 50 millions de dollars. C’était une erreur de ne pas mettre les salaires des pilotes dans les budgets plafonnés. »

L’avis du Docteur Marko est loin d’être isolé dans le paddock. Pour McLaren, Zak Brown le partage ainsi.

« C’était une erreur de ne pas prendre en compte les pilotes. Les pilotes, c’est aussi un facteur qui détermine le chrono final, comme la voiture. S’ils avaient fait partie des budgets plafonnés, les équipes auraient dû décider où investir leur argent : dans la voiture, ou dans le pilote. C’est d’ailleurs l’intérêt des budgets plafonnés : le vainqueur sera celui qui utilisera son argent de la manière la plus raisonnable. »

Analysant la longue liste des exceptions aux budgets plafonnés (coûts marketing, achat de l’unité de puissance, activités non-liées à la F1, salaires des trois plus hauts dirigeants…), Christian Sylt, journaliste pour Forbes, a évoqué un véritable « fourre-tout. »

« Liberty Media a loué les budgets plafonnés, en les présentant comme révolutionnaires ; mais en fait, c’est un schéma très similaire à l’accord sur la restriction des ressources qui avait été introduit il y a une décennie. »

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less