Ferrari a ’une très haute montagne à gravir’ au championnat

Red Bull a frappé fort lors du GP d’Azerbaïdjan

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 juin 2022 - 11:44
Ferrari a 'une très haute montagne à

Marc Gene admet que Ferrari a connu un week-end très décevant à Bakou avec un double abandon. Charles Leclerc était en tête quand son moteur a lâché, et l’ancien pilote devenu ambassadeur de l’équipe reconnaît que la Scuderia a connu une immense déception.

"Chaque fois que nous avons eu un abandon avec Charles, il menait la course" a-t-il déclaré sur le podcast de F1 Nation. "C’est encore plus douloureux à Bakou, car nous avions pris la bonne décision stratégique. Mais finalement, vous ne le voyez pas dans le résultat."

"Et à chaque fois que nous prenons une mauvaise décision stratégique, nous sommes aussi en tête. Chaque fois que nous faisons une erreur, de fiabilité ou de stratégie, nous perdons 25 points et quand nous ne faisons pas cette erreur, nous ne gagnons pas toujours. Donc c’est très douloureux."

Gene essaie de voir le verre à moitié plein en soulignant les performances rassurantes de la F1-75 à Bakou, sur un tracé où la vitesse de pointe était essentielle. Gene va plus loin en pariant sur une victoire de Leclerc, s’il n’y avait pas eu ce problème.

"Bien sûr, il y a des points positifs. Le principal est que c’était un circuit à très haute vitesse où l’on aurait pu penser que Red Bull était plus forte, et je pense que Charles aurait gagné la course. Les pneus durs sont allés jusqu’au bout avec [Daniel] Ricciardo et [Pierre] Gasly - ils ont fait beaucoup de tours."

"Donc nous avons le rythme, et c’est le principal. Vous voulez avoir le rythme et ensuite, à partir de là, vous avez la fiabilité. Mais nous avons été plus agressifs que Red Bull. Je suis sûr que c’était la bonne décision stratégique, donc ça montre que l’équipe n’est pas si influencée par la semaine difficile que nous avons eue après Monaco."

"Mais si vous pensez au championnat, et que vous regardez maintenant le classement, c’est une très haute montagne à gravir. Vous pouvez le faire avec une voiture aussi rapide que la nôtre. Mais aujourd’hui, c’est quelque chose d’inquiétant parce que deux autres voitures ont eu un problème."

"La voiture est rapide sur tous les types de circuits"

L’Espagnol affiche un optimisme sans faille, en assurant que la Ferrari était la voiture la plus rapide en course. Leclerc aurait surement pu se battre avec Verstappen à un stade de la course, et c’est selon lui le signe que Ferrari et son pilote peuvent remonter.

"C’est incroyable de voir comment Red Bull a récupéré autant de points. Nous pouvons le faire de la même manière et avec la voiture que nous avons, c’est sûr que nous pouvons le faire. Maintenant, nous devons voir quel est le problème de fiabilité. Selon le problème de moteur, parfois vous devez revoir la conception et la production."

"Et ce n’est pas quelque chose que vous faites d’une semaine à l’autre. Mais la bonne chose est que la voiture est rapide sur tous les types de pistes. Nous sommes allés de Monaco à Bakou, nous avons obtenu la pole et nous étions la voiture la plus rapide de la course. Alors pourquoi ne pas récupérer ces 50 points ?"

Le marsouinage pourrait avoir créé une casse qui a mené à cet abandon, et Gene assure que le moteur qui a lâché est la même spécification que celui qui affichait une fiabilité sans faille en début d’année.

"Rien n’a changé. Je me souviens qu’après les essais hivernaux, j’ai dit même ouvertement que la fiabilité est l’un des points forts de Ferrari. Et nous parlons d’il y a trois mois. Donc non, rien n’a changé. Je peux vous dire que dans la salle de télémétrie, personne ne s’attendait à ça, c’était vraiment une panne inattendue."

"Donc maintenant nous allons l’analyser, au moins pour savoir d’où ça vient. C’est le deuxième moteur, mais il a exactement les mêmes spécifications que le premier. Donc nous n’avons pas apporté des évolutions de fiabilité, le moteur est exactement le même."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos