Comment se passe la pause estivale pour les équipes de F1 ?

La FIA oblige à un arrêt bien mérité

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 août 2022 - 08:01
Comment se passe la pause estivale (...)

La pause estivale est devenue un grand classique de chaque saison de F1, avec un délai de quatre semaines entre les Grands Prix de Hongrie et de Belgique. Durant cette pause, qui permet aux employés de souffler, les équipes ont des droits et des devoirs pour ce qui est du travail.

Après avoir disputé 13 courses en 20 semaines, et avant d’en enchaîner neuf en 13 semaines, le paddock de la Formule 1 a enfin un moment pour souffler. Ces quatre semaines ne signifient pas que les équipes ne vont pas travailler entre les deux courses, mais le concept même de la pause est désormais inscrit dans le Règlement Sportif.

Comme le stipule l’Article 21.8 de ce règlement, "tous les compétiteurs doivent observer une période de fermeture de 14 jours consécutifs durant les mois de juillet et / ou août".

Aucune date n’est spécifiée, les équipes choisissant les journées de fermeture. Généralement, elles travaillent quelques jours sur le débriefing de la Hongrie, ferment deux semaines et se laissent une poignée de jours pour préparer la Belgique.

Durant cette période, il est interdit de travailler sur le design des voitures, de développer ou de produire des pièces, de prévoir des réunions et évidemment d’en organiser. La soufflerie et les machines-outils ne doivent pas fonctionner, mais il est possible de faire de la maintenance.

Certains départements qui n’ont pas de lien avec la monoplace ni la performance peuvent continuer à fonctionner sans restrictions. C’est le cas du marketing, ou du département juridique... ce qui va certainement servir chez McLaren et Alpine, engagées dans des procédures concernant Daniel Ricciardo et Oscar Piastri !

En dehors de ces 14 jours, l’équipe fonctionne pour ainsi dire normalement. Les pilotes, quant à eux, jonglent entre repos, entraînement et contraintes marketing. Guanyu Zhou a par exemple révélé qu’il allait passer son mois d’août en Europe, et notamment à Londres, pour des opérations promotionnelles.

Pour les pilotes n’étant pas originaires du Vieux Continent, il est parfois difficile de rentrer au pays l’été, notamment ces dernières années avec le Covid-19. A noter cependant qu’en 2020, la pause estivale avait été avancée aux mois d’avril et mai, lorsque tous les pays étaient confinés, pour pouvoir organiser la saison en une fois, entre juillet et décembre.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos