Formule 1

Chez Red Bull, Albon avait fini par oublier son statut de rookie

Peut-on se sentir rookie dans une écurie de pointe ?

Recherche

Par A. Combralier

10 décembre 2019 - 16:09
Chez Red Bull, Albon avait fini par (...)

Même s’il est le seul pilote de la famille Red Bull à ne pas être monté sur le podium cette année, Alexander Albon est tout de même celui ayant connu la progression la plus fulgurante : appelé par Toro Rosso à la dernière minute pour courir en F1, le Thaïlandais a su impressionner au point d’être promu dans l’écurie-mère, à la place de Pierre Gasly.

Un rookie dans un top team : la progression d’Alexander Albon est météorique. Lui-même tend-t-il à réaliser l’ampleur du chemin accompli ? Se considère-t-il encore comme un rookie devant affronter Max Verstappen au sein de la même équipe ?

« Je dois parfois toujours me dire que je suis toujours un rookie, parce qu’en étant chez Red Bull, cette impression [d’être un rookie] tend à s’estomper, avec les attentes placées en vous et tout cela. »

« Avec le recul je suis heureux de mon année. J’ai retenu de bons moments, mais je suis dur aussi avec moi-même, je veux progresser tout le temps, c’est juste la nature humaine, c’est ma nature. »

Alors que l’écart avec Max Verstappen demeure important au sein de Red Bull, Alexander Albon peut brandir une excuse : lui ne court pas en F1 depuis 5 ans…

« Je ne veux pas que mon statut de rookie soit une excuse. Je veux être rapide le week-end, juste pour être rapide. Cela fait partie de moi, de mon style de pilotage, pour juste progresser en tant que pilote. Je sais que j’ai encore de la marge pour progresser. »

« Je réalise que je continue à apprendre des choses ; et je suis heureux du déroulement de cette première année. »

Alexander Albon a appris énormément de choses cette année ; que retiendra-t-il en particulier ?

« Cela s’applique à tout. Mais j’ai surtout appris à ne pas trop écouter tout le monde, y compris les médias. J’ai appris à faire mon propre truc, à me concentrer vraiment sur moi-même. »

« La F1, c’est un sport d’équipe, mais c’est aussi un sport très individuel dans votre manière d’approcher votre style de pilotage, ou quand il s’agit de vous demander là où vous pouvez progresser, ce que vous devez faire mieux. »

« Oui, ce fut la leçon principale apprise pour moi cette année. Et j’essaie aussi d’être un peu plus détendu en essais libres, de ne pas trop surconduire trop rapidement. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less