‘Ça va être pire’ : Gasly et Leclerc alertent sur le poids des F1 2022

Ils craignent que les F1 2022 soient beaucoup trop lourdes et pataudes

Recherche

Par Alexandre C.

14 décembre 2021 - 11:24
‘Ça va être pire' : Gasly et (...)

Le style de pilotage à attendre des F1 2022 continue d’interroger dans le paddock, à l’heure où les essais finaux des 18 pouces de Pirelli, qui feront partie du package l’an prochain, commencent.

Alors que Lando Norris craint déjà des F1 aussi difficiles et imprévisibles à piloter que des F2, Pierre Gasly et Charles Leclerc ont aussi livré leurs points de vue.

Pour Pierre Gasly aussi, le feeling de ces F1 devrait être pire : pas forcément en raison de l’effet de sol mais tout simplement en raison du poids, encore augmenté, de ces voitures.

« Tout semble légèrement pire, le freinage, les entrées de virage, le pilotage à vitesse élevée, à vitesse faible. »

« La voiture est plus lourde, donc c’est évident que ça va être pire à basse vitesse. Mais c’est un peu de tout. Nous ne sommes pas cinq secondes plus lents, évidemment, mais quelques secondes. »

Décidément assez négatif sur ce nouveau règlement, Pierre Gasly estime aussi qu’il manquera un de ses principaux objectifs : resserrer les écarts dans le peloton.

« J’espère vraiment que nous y parviendrons, même si j’ai un peu peur que cela ne se produise pas. »

« J’espère me tromper, mais c’est une voiture plus lente, plus lourde. Habituellement, lorsque vous mettez ça sur une voiture de course, l’équilibre de la voiture ne sera pas aussi bon. Vous allez avoir plus de difficultés. »

« Nous verrons l’année prochaine. Je crois quand même que ces gars, ces équipes [de pointe] vont trouver tellement plus de performance au cours de l’année, que ça peut sembler très différent après quelques courses déjà. »

Pierre Gasly serait-il aussi déçu des premiers chiffres revenant de la soufflerie AlphaTauri ?

« Jusqu’à ce que vous mettiez la voiture à Barcelone, que vous la fassiez vraiment rouler et que vous commenciez à pousser à la limite… alors nous aurons quelques réponses. Mais toujours quand vous partez d’une toute nouvelle page blanche, c’est beaucoup de travail. Il y a tellement de directions que vous pouvez prendre. J’espère que nous avons pris la bonne. »

« Pour le moment, nous sommes assez satisfaits de notre développement, mais cela dépend de ce que les autres ont trouvé. »

Leclerc aussi pessimiste

Chez Ferrari, Charles Leclerc aussi se préoccupe déjà du poids de ces F1. Avec ces 40 kg en plus en moyenne, le pilote Ferrari confirme que les F1 seront "beaucoup plus lourdes que les voitures de cette année."

« Vous pouvez le sentir surtout dans les virages à basse vitesse. Cela nous fait changer un peu le style de conduite pour ces virages à basse vitesse, juste parce que c’est une voiture beaucoup plus lourde. Puis à haute vitesse, je dirais que le style de conduite est un peu plus similaire. »

Quant à son optimisme portant plus particulièrement sur le développement de Ferrari pour 2022, un optimisme qu’il avait déjà exprimé les semaines précédentes, le pilote Ferrari a confirmé que la dynamique semblait bonne à Maranello.

« C’est positif pour l’instant, parce que ça montre que nous travaillons dans la bonne direction, juste pour avoir un meilleur ressentiment à chaque fois que je vais là-bas.

« C’est bien. Nous verrons où nous sommes par rapport aux autres une fois que nous aurons testé pour la première fois avec tout le monde. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos