Formule 1

Button sent un vent frais d’optimisme chez Williams F1 grâce à Dorilton

Le nouveau conseiller spécial évoque son rôle à Grove

Recherche

Par Alexandre C.

23 janvier 2021 - 10:39
Button sent un vent frais d’optimisme

Nouveau « conseiller spécial » de Williams F1, Jenson Button devra aider l’équipe de Grove, sa première écurie dans le sport, à remonter la pente – après avoir fini dernière au classement des constructeurs depuis 2018.

Le recrutement du champion du monde 2009 porte la marque du nouveau PDG Jost Capito et surtout des nouveaux propriétaires, de Dorilton Capital. A propos de ses nouveaux patrons justement, Button n’a pas caché qu’il avait été convaincu par eux et de leur volonté de changer structurellement les résultats de l’équipe, sans en altérer l’histoire.

« Ils n’ont pas peur du changement. »

« En F1, je pense que toutes les équipes ont une façon particulière de travailler et de s’y prendre. Je pense qu’elles essaient de changer cela, d’essayer de changer un peu le sport. »

« Les gens qui dirigent l’équipe sont très expérimentés, ils ont de grandes idées et il y a une bonne ambiance au sein de l’équipe. »

De ses contacts avec Williams, qu’a pu en penser Button ? Williams est-elle devenue une équipe désemparée, démotivée, sans moyens ? Pas vraiment...

« L’équipe a remporté plusieurs championnats du monde - évidemment, les choses changent au fil du temps et les gens vont et viennent. Mais le noyau, le cœur de l’équipe est toujours là. »

« Il y a un nouveau sentiment d’optimisme, beaucoup de changements positifs pour l’avenir. Les choses ne changent pas du jour au lendemain, mais elles sont sur la bonne trajectoire pour le moment. »

« J’ai hâte d’aller à Grove et de passer du temps avec les pilotes, une partie du personnel, je vais aussi faire des trucs les week-ends de Grand Prix quand je serai là-bas. »

Peut-on imaginer Button piloter une F1 en essais privés ? Ou en quoi consistera son rôle en dehors de la piste ?

« Je vais travailler avec les pilotes actuels, je vais aussi travailler avec les pilotes de l’académie. »

« Mais en ce qui concerne le pilotage de la voiture actuelle, c’est probablement un gros "non". Il y a certainement une possibilité de piloter des voitures historiques. »

« Venant de l’extérieur avec l’expérience que j’ai acquise en travaillant avec six différentes écuries de F1 au cours de ma carrière et de mes 17 années de course, c’est toujours intéressant pour un observateur extérieur de voir les choses qui peuvent être améliorées. J’ai vraiment hâte, c’est un nouveau défi, un défi que je suis prêt à relever. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less