Formule 1

’Pris au jeu’ de l’eSport, Grosjean veut y recruter des talents

Ils pourraient bien faire au volant de vraies voitures de compétition

Recherche

Par Olivier Ferret

23 janvier 2021 - 11:26
’Pris au jeu’ de l’eSport, Grosjean (...)

Romain Grosjean s’est lancé courant 2020 dans le monde de l’e-sport, avec sa propre équipe, R8G, et il se prend aussi de plus en plus au jeu, avec des participations plus nombreuses sur les plateformes de streaming liées au gaming tel que Twitch.

Dans les colonnes de Ouest France, l’ancien pilote Haas F1 explique ce qui l’a convaincu de s’aventurer un peu plus dans ce milieu, à l’instar de Max Verstappen, Lando Norris ou Charles Leclerc.

"Je regardais l’e-sport avec un œil attentif, notamment pendant le confinement. Et puis, en sports mécaniques, les budgets sont devenus tellement importants, tellement faramineux, et ce dès le karting, que c’est quasiment impossible d’essayer de trouver des jeunes talents. Essayer d’en repérer via l’e-sport, c’est une aventure qui me plaît, qui me tente. Aujourd’hui on a une équipe qui grandit énormément, avec quasiment 18 pilotes. Et on s’établit comme une équipe clé du milieu."

"Moi, je me suis pris au jeu, et Twitch, c’est une plate-forme extra pour partager avec une communauté. C’est super bien. Il y a un bel engouement. Même les streamers bien établis m’ont accueilli, avec grand plaisir, j’ai pu discuter avec des streamers comme Ponce, Bagerra, Domingo, Antoine Daniel, JDG… On a des communautés assez différentes, et lorsque l’on se rencontre que l’on fait des choses ensemble, on passe de super moments. Les communautés sont bienveillantes, sympathiques. On n’a pas trop de problèmes sur ce point-là. C’est super agréable."

"Il y a pas mal de gens qui s’intéressent, qui posent des questions. Sur Discord je suis assez actif avec la communauté R8G, et j’ai régulièrement des questions sur la F1, des gens qui s’intéressent à la discipline, sans avoir vraiment regardé auparavant."

Des gamers devenus pilotes amateurs ou professionnels, cela a existé un temps avec la Gran Turismo Sport Academy. Le but de Grosjean est de détecter lui aussi des talents pour le pilotage réel.

"C’est ce que l’on essaye de faire, oui. De mon point de vue, dans mon pool, j’ai clairement des pilotes qui pourraient aller vite dans une voiture réelle. La preuve, j’ai un de mes pilotes chez R8G qui fait la Feed Series (école de pilotage de Jacques Villeneuve et Patrick Lemarié). Techniquement, en termes de travail sur les trajectoires, de travail sur la télémétrie, j’essaye de pousser fort vers l’avant."

Compte-t-il faire évoluer cet enthousiasme pour dénicher des talents de manière encore plus prononcée à l’avenir ?

"Je me suis découvert dedans. Et se retrouver à gérer l’équipe, à travailler avec eux, c’est très intéressant. Après j’ai autour de moi de bonnes personnes qui sont en charge de l’équipe."

"Pour le moment, j’ai plus envie de rouler qu’autre chose. Donc je garde ma casquette de pilote pour le moment. Bien sûr, pourquoi pas aider de jeunes pilotes, leur faire profiter de mon expérience dans différents domaines. Mais pour le moment, l’objectif c’est bien de se mettre dans un baquet."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less