Bilan de la saison F1 2022 - Mick Schumacher (10.75/20)

De beaux progrès insuffisants pour convaincre Haas

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 décembre 2022 - 12:15
Bilan de la saison F1 2022 - Mick (...)

Comme chaque année, Nextgen-Auto fait le bilan de la saison écoulée pour chaque pilote et chaque équipe de F1. Cette année, pour pimenter le tout, nous avons décidé de dévoiler les notes que nous avons mises à chacun des 20 titulaires de la saison 2022.

Les bilans sont publiés dans un ordre aléatoire et chaque jour, le classement évoluera avec le récapitulatif des moyennes de chaque pilote. Au terme de la publication des 20 bilans, le classement de la rédaction de Nextgen-Auto sera complet et définitif.

La deuxième saison de Mick Schumacher en F1 était celle de tous les dangers. Après une première année face à Nikita Mazepin, le pilote allemand était confronté à Kevin Magnussen, dans une toute nouvelle monoplace.

Pour lui, qui a souvent eu besoin de deux saisons pour trouver son plein potentiel, les risques étaient d’autant plus grands. En effet, avec la remise à zéro du Règlement Technique, il fallait tout réapprendre, et les pilotes ayant débuté en 2021 n’étaient pas les mieux lotis.

La saison 2022 de Schumacher en détails

En début de saison on a pu constater les difficultés de Schumacher face à un Magnussen revenant, mais dont l’expérience était très utile. Dominé en performance pure, il s’est mal mis en valeur à Djeddah en détruisant sa Haas VF-22 en qualifications.

Heureusement indemne, il n’était toutefois pas assez en forme pour disputer la course et devait déclarer forfait. En difficulté d’adaptation, il devait en plus faire face au retour tonitruant de son équipier, qui enchaînait les très bonnes performances en qualifications comme en course.

Enfin en Q3 en Espagne, il ne marquait pas de points et effectuait une sortie de piste lors de la course suivante, à Monaco. Une petite erreur dans les S de la Piscine qui avait de grosses conséquences puisque comme à Djeddah, la VF-22 se coupait en deux sous l’effet du choc.

De nouveau indemne, il allait payer ces deux erreurs tout au long de la saison, malgré des progrès qui sont intervenus rapidement après. Le Grand Prix du Canada a en effet marqué un déclic pour Schumacher.

Sixième des qualifications, le champion 2020 de F2 était en lice pour inscrire ses premiers points quand le moteur de sa Haas a rendu l’âme. Mais l’échéance ne faisait que reculer, en l’occurrence de deux semaines.

En Grande-Bretagne, malgré une qualification en fond de grille à cause de la pluie, il a effectué un très bon départ et une très bonne course pour remonter jusqu’à la huitième place, et aurait pu même prendre la septième place sans une défense limite de Max Verstappen.

Des points qui ne font pas de miracle

Avec ce bon résultat, Schumacher a semblé plus détendu et cela s’est confirmé dès la course suivante, en Autriche. A la porte des points du Sprint, il a retourné la situation le dimanche et a signé son meilleur résultat en Formule 1 avec une sixième place.

Malheureusement, la Haas souffrait du manque de développement et Magnussen était toujours très performant sur un tour. En course en revanche, lorsque les deux pilotes voyaient le drapeau à damier, Schumacher était bien plus souvent devant le Danois que l’inverse.

Mais dès la pause estivale, Günther Steiner a mis la pression au jeune pilote de la Ferrari Driver Academy, qui n’a pas réussi à se mettre en valeur. Pire, Magnussen a signé la pole position au Brésil, un exploit qui est arrivé le jour où Schumacher s’est qualifié bon dernier.

Grâce à cela et à une nouvelle sortie de piste au Japon, Haas a pu justifier la mise à l’écart de Schumacher pour 2023. Seul Ayao Komatsu a donné une justification précise, expliquant que l’Allemand n’avait pas joué le jeu de l’équipe en Autriche. Hormis cela, les raisons du licenciement de Schumacher sont restées floues, Steiner semblant mettre cela sur le compte d’un problème relationnel.

Malgré une deuxième saison solide, il est vrai plombée par des accidents et une nette domination de Magnussen en qualifications, Schumacher n’aura pas droit à une troisième année avec Haas.

Bien évidemment, ses points faibles sont clairs et l’on peut comprendre l’agacement de Haas, mais son remplacement par Nico Hülkenberg est toujours aussi déconcertant. L’avenir de Schumacher ne s’écrit pas en tant que titulaire en F1 à court terme, mais il pourrait rebondir comme troisième pilote.

Statistiques

16e du championnat avec 12 points

Comparatif avec Kevin Magnussen

Course : 10/6 en faveur de Mick Schumacher (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 16/6 en faveur de Kevin Magnussen

Notes données à Mick Schumacher

 Alexandre C. : 13/20
 Franck Drui : 10/20
 Paul Gombeaud : 10/20
 Emmanuel Touzot : 10/20
 Moyenne des notes : 10.75/20

Classement récapitulatif provisoire des pilotes 2022

1. Carlos Sainz : 12.75/20
2. Mick Schumacher : 10.75/20
Hors classement : Nyck de Vries

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos